Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Emprunts toxiques

Les maires franciliens veulent une réorientation du fonds de soutien

Publié le 29/05/2015 • Par Fabienne Proux • dans : Actu experts finances

L’Association des maires d’Ile de France (AMIF) souhaite que le fonds de soutien aux collectivités détentrices d'emprunts à risques serve à financer les transactions sur la base des jugements déjà rendus plutôt qu’en fonction des soultes. Elle réclame également plus de transparence sur le nombre de collectivités impactées par les emprunts toxiques et celles ayant sollicité le fonds de soutien.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les maires franciliens sont remontés contre l’Etat et plusieurs raisons expliquent leur courroux. Depuis le 29 avril dernier, date de clôture du dépôt des dossiers pour bénéficier du fonds de soutien aux emprunts toxiques, ils ne peuvent obtenir de chiffres officiels sur le nombre de collectivités ayant sollicité l’aide du fonds.
« En glanant des chiffres dans les associations des maires, nous estimons qu’environ 300 communes seulement sur les 850 éligibles ont souscrit à cette aide », indique Sébastien Meurant, maire de Saint-Leu-la-Forêt et vice-président de l’AMIF, « mais impossible d’avoir un montant précis ».

Un « manque de transparence de l’Etat »

Depuis début mai, diverses sources dont l’Agefi font état de 620 collectivités qui auraient déposé un dossier ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les maires franciliens veulent une réorientation du fonds de soutien

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement