Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

[Carte interactive] Santé et territoires

Démographie médicale des spécialistes : les risques de déserts médicaux département par département

Publié le 01/06/2015 • Par Romain Mazon Yanneck Bourgoin • dans : A la une, Actu expert santé social, Dossiers d'actualité, France

carte-medecins-specialistes-une
D.R.
Quelle démographie médicale, et quels risques de déserts médicaux dans les 5 à 10 prochaines années ? La Gazette des communes poursuit l’analyse des risques de pénurie de médecins dans un proche avenir, grâce aux données de la Drees. Focus sur les risques, spécialité par spécialité, département par département, à travers notre carte interactive.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Creuse, Yonne, Cher : il ne fait pas bon avoir besoin d’un spécialiste en gériatrie dans le coeur du pays. Ou d’un rhumatologue en Lozère. Il n’existe aucun médecin dans ces spécialités, dans ces départements, en 2014. Et ce malgré les efforts de bon nombre de collectivités territoriales pour contrer la désertification médicale, ou construire une offre de soin pour la population. Les territoires ruraux sont en première ligne, mais également certaines zones urbaines, dont Paris.

Vous pouvez sélectionnez votre spécialité, et cliquer sur un département pour faire apparaître les données.
Plus la couleur d’un département tire vers le rouge, plus la part des spécialistes âgés de plus de 55 ans s’approche ou atteint 100 % de l’effectif.


Merci à Yanneck Bourgoin pour le code des données et de la carte.

Une première exploration des données du Répertoire Partagé des Professionnels de Santé(1), analysées au niveau départemental, avait fait émerger les départements à risque dans les ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article fait partie du Dossier

Déserts médicaux, démographie médicale : les politiques publiques impuissantes

Sommaire du dossier

  1. Déserts médicaux : on a tout essayé ?
  2. Déserts médicaux : comment s’en sortir
  3. Déserts médicaux : « il y a une multitude d’initiatives qui ne sont pas évaluées »
  4. Déserts médicaux : la fin du numérus clausus, un impact à long terme sur les territoires
  5. Déserts médicaux : le nombre d’internes peine à augmenter
  6. Contre les déserts médicaux, Marseille lance une maison médicale digitale
  7. Pour lutter contre les déserts médicaux, la Meuse parie sur la télémédecine
  8. Démographie médicale : la concurrence entre territoires est-elle évitable ?
  9. « Il faut s’attaquer à la liberté d’installation des médecins »
  10. Nouvelle carte des déserts médicaux : votre commune est-elle concernée ?
  11. Lutte contre les déserts médicaux : des hôpitaux de proximité moins rigides que prévu
  12. Salarier des médecins ? En Saône-et-Loire, le concept plaît
  13. Spécialistes du «quotidien» : des départements proches de la pénurie
  14. Déserts médicaux : comment la pénurie de spécialistes s’aggrave encore
  15. Déserts médicaux : le défi du vieillissement des médecins
  16. Le département s’attaque aux déserts médicaux en salariant des généralistes
  17. Quelles sont les communes les plus affectées par les déserts médicaux ?
  18. Démographie médicale : la même « diagonale du vide » que les Gilets jaunes
  19. Bourses aux étudiants en médecine, un pari pour repeupler les déserts médicaux
  20. « Les MSP répondent en partie aux souhaits des jeunes médecins »
  21. Trois façons de jouer collectif grâce aux maisons et aux pôles de santé
  22. Démographie médicale : les départements les plus touchés d’ici 5 à 10 ans
  23. Démographie médicale des spécialistes : les risques de déserts médicaux département par département
4 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment accompagner les ménages vers la rénovation énergétique de leur logement sur votre territoire ?

de SOLIHA

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Démographie médicale des spécialistes : les risques de déserts médicaux département par département

Votre e-mail ne sera pas publié

république française

03/06/2015 06h18

Le problème des déserts médicaux n’est vraiment pas une nouveauté. On peut se demander, vu l’état constaté, pourquoi le « numérus clausus » est encore et toujours en vigueur : sa suppression serait à mettre en place rapidement, et ce, pour au moins une décennie. D’autres mesures seraient bien évidemment à faire intervenir afin d’assurer un équilibre entre les régions car même le nouveau découpage-assemblage des régions ne changera rien à cet état de fait vis-à-vis duquel nos gouvernants ne prennent guère d’engagements. A cet égard, à quoi donc servent les agences régionales si celles-ci ne se montrent pas capables de mettre en exergue les problèmes et de présenter des propositions (concertées)…

YL

10/06/2015 10h22

Bonjour. Je n’arrive pas à utiliser cette (belle et pratique) carte : comment sélectionner les spécialités ?? Bien cordialement,

Romain Mazon

10/06/2015 12h48

Bonjour

Normalement, en bas de la carte, vous trouverez un menu déroulant : cliquez dessus pour sélectionner une spécialité. Nous recommandons les navigateurs firefox ou chrome pour une utilisation optimale.

Cordialement

Philharmonic32

12/06/2015 05h48

Il ne s’agit pas d’un problème de manque de médecins mais d’une désaffection pour le métier en raison du matraquage fiscal et des insupportables interventions des politiques et administratifs qui veulent pratiquer à notre place tout en n’y connaissant rien. Les jeunes médecins refusent de s’installer et les pré-retraités cherchent d’autres moyens d’exercice y compris de simples remplacements. Même les Roumains ne restent plus en France au delà de 2 ans, ce qui correspond au taux minimum du matraquage fiscal avant le plein pot la troisième année. Tout le reste n’est que discussion stérile de gens ignorant totalement ce qu’est la médecine et les médecins et se plaçant uniquement du point du vue patient qui ne pense qu’à son bien être, pensant réussir à esclavagiser des bacs +10 à15, par ignorance ou pure jalousie immémoriale. Point de vue bien évidement relayé par les politiciens jamais à court de démagogie. Tant que l’on n’affirmera pas ces notions et qu’on ne fichera pas la paix au médecins, la situation empirera et il en sera fini de la médecine à la française. Vive alors les dispensaires au rabais et les nationalisations à la NHS anglais. La France n’est qu’une URSS qui aurait réussit.

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement