Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Culture

Les scènes conventionnées veulent leur label

Publié le 28/05/2015 • Par Pablo Aiquel • dans : France

Le syndicat national des scènes publiques et celui des entreprises artistiques et culturelles réclament un engagement plus fort de l’Etat pour moins dépendre des collectivités territoriales.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Dans un texte commun, le syndicat national des scènes publiques (SNSP) et le syndicat national des entreprises artistiques et culturelles (Syndeac) demandent à l’Etat de concrétiser la proposition d’un label pour les scènes conventionnées et énumèrent leurs principales attentes, dont notamment un financement plancher de 200.000€ minimum.
« Au vu de la situation de plus en précaire, autant au niveau budgétaire que politique, et des attaques subies par les scènes conventionnées, nous demandons à l’Etat qu’il s’engage davantage », a expliqué le président du SNSP, Michel Lefeivre.

L’annonce d’Hollande

Le 26 mars dernier, le président de la République, François Hollande, s’est prononcé en faveur de la mise en place d’un label national des centres d’art et des scènes conventionnées. « Nous sommes très satisfaits de cette annonce, maintenant il faut travailler pour la concrétiser », a souligné Michel Lefeivre.
Les deux syndicats, qui on été reçus par les conseillers de la ministre de la Culture, Fleur Pellerin, comptent sur le projet de loi sur la création, l’architecture et le patrimoine, qui devrait être voté cet été, pour obtenir des avancées concrètes.
« La loi doit prévoir que le gouvernement peut faire appel à la labellisation pour mettre en place sa politique culturelle et ensuite désigner douze labels, les dix qui existent déjà et en plus les centres d’art et les scènes conventionnées. Par la suite, douze arrêtés, un par label, doivent indiquer plus précisément les cahiers de charges », explique le président du SNSP.

Concertation avec les collectivités

Les deux syndicats demandent également « des procédures concertées avec les collectivités territoriales, unifiées au plan national, pour organiser le recrutement de toute nouvelle direction, sur la base d’un projet artistique et culturel répondant à un cahier des charges défini en amont pour chaque structure, et permettant la continuité du service public ».
En ce sens, un engagement plus fort de l’Etat apparait comme une assurance pour les projets artistiques. « Les collectivités territoriales jouent leur rôle, et elles sont largement majoritaires parmi les financeurs. En cas de conflit avec les équipes dirigeantes locales, l’Etat ne pèse pas lourd. Il nous paraît nécessaire de rehausser ce soutien pour avoir une meilleure protection », affirme Michel Lefeivre.
Les scènes conventionnées comptent 117 établissements. A leur lancement, en 1999, la ministre de la Culture de l’époque, Catherine Trauttmann, visait un objectif de 150 scènes conventionnées sur tout le territoire.

Une table-ronde le 13 juillet

Le SNSP et le Syndeac organisent le 13 juillet prochain de 10 heures à 12h30 à la Belle Scène Saint-Denis (Théâtre de la Parenthèse – Avignon) une table ronde avec des artistes, des professionnels et des élus. L’accompagnement des artistes et de la création, du rapport aux territoires et aux publics, et de la complémentarité des scènes conventionnées avec les autres réseaux seront les thèmes abordés dans cette rencontre organisée à l’initiative et en présence du directeur du TGP – CDN de Saint-Denis, Jean Bellorini, et de la directrice du théâtre Louis-Aragon, de Tremblay-en-France, Emmanuelle Jouan.

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les scènes conventionnées veulent leur label

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement