logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/362364/les-offices-publics-de-lhabitat-amortisseurs-de-la-crise-jusqua-quand/

LOGEMENT SOCIAL
Les offices publics de l’habitat amortisseurs de la crise, jusqu’à quand ?
Delphine Gerbeau | Actu expert santé social | France | Publié le 27/05/2015

La Fédération des offices publics de l'habitat tient son assemblée générale annuelle à Nancy les 27 et 28 mai. Placée sous le thème "les offices, acteurs du pacte républicain", l'AG est l'occasion pour les bailleurs publics de montrer leur action en terme de parcours résidentiel des habitants, mais aussi de revenir sur les inquiétudes liées à la réforme territoriale, et aux financements de plus en plus tendus.

La crise économique qui n’en finit pas se lit aussi dans l’occupation du parc social : la fédération des OPH constate une paupérisation de ses occupants. Ainsi sur l’ensemble du parc social des OPH, 64% des locataires ont des revenus inférieurs de 60% aux plafonds des logements PLUS (34742 euros hors Ile-de-France) selon les chiffres de l’USH. Or sur la période 2012 – 2014, les nouveaux entrants sont 72% dans cette situation, signe que les bailleurs sociaux accueillent des demandeurs de plus en pauvres.

Dans ce contexte, le taux de rotation dans le parc est en baisse, il est environ à 9%, plus bas en Ile-de-France. « Les gens n’arrivent plus à sortir du parc social », résume Alain Cacheux, le président de la fédération des OPH. Les bailleurs commencent cependant  à initier des démarches pour travailler sur les mutations dans le parc, c’est-à-dire répondre aux demandes de changement de logements, ou les favoriser. Ils sont ...