Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Education

La laïcité au cœur des débats des rencontres de l’éducation

Publié le 26/05/2015 • Par Françoise Sigot • dans : France

Réunis à Villeurbanne les 20, 21 et 22 mai dans le cadre des rencontres de l’éducation organisées par la ville de Villeurbanne et le réseau des villes éducatrices, les participants ont notamment planché sur la laïcité, sa définition et les moyens à mettre en œuvre pour former le corps éducatif et les jeunes.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Mettre en avant les valeurs communes, former à la laïcité, deux sujets replacés au cœur des débats, notamment depuis les attentats de janvier. Encore faut-il bien cerner le sujet. « La laïcité n’est pas une valeur qu’il faut ajouter à la liberté, l’égalité et la fraternité, mais bien un principe d’organisation qui permet justement de donner toute sa valeur aux trois valeurs de la société française », a défini Michel Miaille, professeur émérite de droit et de sciences politiques de l’université Montpellier 1, déplorant au passage une « méconnaissance invraisemblable du principe de laïcité ».

Revenant sur le contenu de la loi de 1905, et les obligations des fonctionnaires vis-à-vis de la laïcité, Michel Miaille a également pris position sur le rôle de l’école. « La laïcité c’est une émancipation. Elle permet de voir des choses différentes que celles que l’on connait dans sa famille. C’est le rôle de l’école d’apprendre à échanger, à écouter l’autre, d’entendre ses arguments et peut être de les contester », a-t-il estimé. Reste à transposer ce rôle en moyens permettant d’éduquer les enfants à la laïcité.

A La Chapelle-sur-Erdre, une approche ludique

En la matière, la commune de La Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique ; 17 000 habitants) est innovante. « Les personnels éducatifs nous ont interpellés sr la question de la laïcité en faisant notamment ressortir un manque de formation », a expliqué Véronique Josse, chargée du projet éducatif local de La Chapelle-sur-Erdre qui a construit un projet éducatif visant à faire découvrir la laïcité aux enfants de 8 à 11 ans. « Nous avons réuni 100 opinions auprès d’habitants de notre commune, mais aussi de gens extérieurs en leur posant comme question : comment expliqueriez-vous la laïcité à un enfant de 8 ans ? L’enjeu était ensuite de transformer cette matière en activité ludique pour les enfants. Notre projet prend aujourd’hui la forme d’une grosse boite représentant la place de la République. Cette boite s’ouvre sur des boulevards qui eux-mêmes débouchent sur des rues », détaille Véronique Josse. Dans chaque rue accessible depuis les Boulevards du droit, du vivre ensemble, de la pensée, de la liberté, des origines se trouve un jeu sur différents thèmes ramenant à la laïcité. L’objectif est de diffuser ce jeu dès la fin de l’année auprès des enseignants de la commune et plus largement du personnel éducatif.

Former des esprits libres

En marge du cas pratique de La Chapelle-sur-Erdre, le mouvement d’éducation populaire les Francas se sont aussi saisis de la question de la formation à la laïcité. « Pour les Francas, l’éducation vise à former des esprits libres », a résumé Sophie Dargelos, chargée de mission pour les Francas, qui plaide pour que l’éducation à la laïcité soit « transversale » et implique les enseignants mais aussi les éducateurs des temps périscolaires. Elle voit ainsi cinq registres de pratiques éducatives à développer – l’éducation aux conditions humaines de l’ici et d’ailleurs ; l’éducation aux droits ; l’éducation aux faits religieux ; l’éducation et l’interculturel ; l’éducation aux sciences et aux technologies – pour mettre en place une éducation à la laïcité au sein des écoles et des associations ou organismes intervenants dans le cadre des activités périscolaires. Autant de pratiques et d’objectifs que chacun a qualifiés de difficiles à atteindre, mais comme l’a souligné Michel Miaille, « nous n’avons pas le choix, si la laïcité n’est pas respectée, c’est la barbarie qui s’impose ».

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La laïcité au cœur des débats des rencontres de l’éducation

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement