Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Attentats de janvier

[Opinion] Les jeunes en première ligne après les attentats !

Publié le 18/05/2015 • Par Auteur associé • dans : France, Opinions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Mathieu Cahn

Mathieu Cahn

président de l'Association nationale des conseils d'enfants et de jeunes (Anacej), maire adjoint de Strasbourg et vice-président de la métropole de Strasbourg

Aujourd’hui, l’Anacej, ses adhérents, collectivités locales, mouvements de jeunesse, jeunes engagés sont en première ligne pour répondre aux interrogations qui ont émergé après les attentats. Nous pensons que le travail doit se faire avec tous les acteurs de terrain, mais aussi et surtout avec les jeunes eux-mêmes !

Dans cette optique, nous nous engageons à continuer à développer des lieux d’expression et de participation des jeunes dans un souci de dialogue et de coconstruction des politiques publiques. Poursuivre notre soutien à la formation des professionnels sur les méthodes permettant l’échange et le débat avec la jeunesse, permettant d’associer toujours plus les jeunes à la prise de décision sur tous les sujets qui les concernent.
Nous souhaitons aussi travailler sur des instances de proximité avec les habitants, les responsables publics et les associations tout en consolidant et développant le lien avec l’Éducation nationale, en mettant à disposition nos compétences, lorsque des instances de dialogue avec les élèves se mettent en place. Il est aussi nécessaire de renforcer et multiplier les lieux d’engagement volontaire, dans le cadre du service civil universel. Ces différentes démarches doivent donner la possibilité de soutenir et de valoriser les actions des jeunes engagés qui portent un discours de tolérance en direction des autres jeunes et engagent une dynamique de dialogue avec eux.
Nos propositions doivent, en revanche, se traduire dans des politiques publiques structurelles portées par l’État pour qu’elles s’inscrivent dans la durée. Par conséquent, nous demandons à l’État et à ses services de réinvestir le terrain en favorisant de vrais échanges entre collectivités locales, associations et mouvements d’éducation populaire, jeunes, professionnels sur les sujets de jeunesse.
Ces politiques publiques doivent aussi permettre d’assurer le développement des lieux d’expression des habitants et leur connexion avec les dispositifs de la politique de la ville rénovée. Enfin, l’État doit poursuivre ses efforts pour soutenir les acteurs de terrain en revenant sur la baisse des moyens, en s’engageant dans des financements pluriannuels, gage de stabilité de l’action.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

[Opinion] Les jeunes en première ligne après les attentats !

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement