Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Rythme scolaire

L’absence de périscolaire le matin justifie-t-elle l’inscription dans une école d’une autre commune ?

Publié le 13/05/2015 • Par Ugo Chauvin • dans : Réponses ministérielles

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

La réforme des rythmes scolaires conduit à revoir l’organisation des activités périscolaires, mais ne revient toutefois pas sur les principes de cette compétence, qui reste facultative.

Elle n’a pas non plus modifié l’article L. 212-8 du Code de l’éducation, fixant les conditions de répartition financière entre la commune de résidence et la commune d’accueil lorsqu’un enfant est scolarisé en dehors de sa commune de résidence.

Plusieurs cas conduisent la commune de résidence, malgré une capacité d’accueil suffisante, à contribuer aux frais de scolarisation supportés par la commune d’accueil. Parmi ceux-ci, les obligations professionnelles des parents, lorsqu’ils résident dans une commune qui n’assure pas directement ou indirectement la restauration et la garde des enfants ou si la commune n’a pas organisé un service d’assistantes maternelles agréées, peuvent justifier l’obligation de prise en charge financière de la commune de résidence.

Dans la mesure où l’accueil périscolaire demeure une compétence facultative des communes, et en vertu du principe de libre administration des collectivités territoriales, aucun critère particulier d’organisation de ce service de garde d’enfants n’est exigé pour l’application de l’article L. 212-8 dès lors que ce service existe.

Autrement dit, l’organisation d’un accueil périscolaire à certains moments de la journée, même à des horaires différents de ceux proposés par une commune voisine, doit être regardée comme assurant un service de garde d’enfants au sens de l’article L. 212-8 du Code de l’éducation.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’absence de périscolaire le matin justifie-t-elle l’inscription dans une école d’une autre commune ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement