Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Social

La création du doctorat en travail social pose des enjeux politiques et académiques

Publié le 10/02/2017 • Par Laure Martin • dans : A la Une santé social, Dossier Santé Social

éducation-diplôme-UNE
eskay lim - Fotolia
La création de doctorats a occupé un rôle central dans le processus de reconnaissance des sciences de la nature et des sciences humaines et sociales, en tant que disciplines académiques. L’institutionnalisation de ces titres et l’organisation du parcours de formation permettant d’y accéder varient selon les domaines ainsi que les contextes nationaux et géographiques. Ils permettent de rendre légitime la poursuite de certaines activités, à travers la reconnaissance d’une expertise scientifique et professionnelle. Quels défis se présentent face la création d’un doctorat de travail social et des articulations possibles entre enjeux académiques et professionnels ? C’est la question que se sont posée praticiens et chercheurs à l’occasion du 4e Forum international du travail social à Paris.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Souvent exigé à l’heure actuelle par les instances de financement de la recherche comme signe d’une compétence reconnue par les pairs, le doctorat permet également d’asseoir une activité professionnelle en dehors du monde académique et de contribuer à l’établissement d’une profession comme en médecine ou en droit par exemple.

L’existence de thèses professionnelles (médecine ou pharmacie) semble constituer l’organisation idéale entre usages académiques et professionnels. Dans le champ du social, des défis se posent à la création du doctorat de travail social.

Penser les enjeux du doctorat de manière contextualisée

Dans le champ du social, des défis se posent à la création du doctorat de travail social. « Le champ scientifique est comme un espace de lutte de positions institutionnelles autour de l’autorité politique, a rappelé Jean-Pierre Tabin, professeur de politique sociale à la Haute école de travail social (Genève) lors du 4e Forum international du travail social qui s’est tenu du 1er au 3 février à Paris.

Les contextes et les politiques nationales de formations étant très variables, il faut donc penser les enjeux du doctorat de manière contextualisée. » Il n’y a pas, selon lui, une seule forme de recherche doctorale puisqu’elle diffère en fonction des contextes nationaux. Il est cependant important de créer un champ scientifique dans le domaine du travail social car « il y a une réelle différence entre la recherche empirique dans le cadre d’un doctorat et la recherche dans le champ du social ».

Des luttes de définition sur la démarche méthodologique

Que représente cette recherche dans le champ du travail social ? « La réponse fait l’objet de luttes politiques », rapporte Arnaud Frauenfelder, professeur de sociologie à la Haute école de travail social de Genève également. Notamment concernant les domaines et les thèmes de recherche. Il existe aussi des luttes de définition sur la démarche méthodologique ainsi que sur les objectifs et la finalité de la recherche : l’utilité est-elle sociale ? Est-ce pour une contribution au changement social ? À la recherche clinique ? Ou encore sur l’innovation sociale ?

Quelle place pour la recherche en travail social ?

« L’analyse des luttes de définition de la recherche en travail social est un travail très riche à réaliser », estime Arnaud Frauenfelder. D’autant plus qu’à côté de ces enjeux de définition, il y a des luttes de position sur la place de la recherche en travail social, sur la place de cette discipline au sein des autres disciplines ou encore sur les méthodes de recherche.

« La question de l’institutionnalisation du doctorat en travail social pose des enjeux politiques et académique. Il faut continuer à y réfléchir en marchant dans cette direction et donc en allant vers son développement », conclut Jean-Pierre Tabin.

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La création du doctorat en travail social pose des enjeux politiques et académiques

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement