Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

[Points de vue] Citoyenneté

Le pouvoir d’agir, une autre logique d’intervention sociale ?

Publié le 03/02/2017 • Par Nathalie Levray • dans : A la Une santé social, Dossier Santé Social

Participation-pouvoir-agir-citoyen-UNE
frender - Fotolia
Changer la méthode et la posture du travailleur social pour le professeur Yann Le Bossé ; croiser le savoir de vie des personnes en précarité avec les savoirs de recherches et d’action sociale pour Hervé Lefeuvre. Deux approches complémentaires pour interroger les institutions et fédérer les acteurs sociaux.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

En quoi le développement du pouvoir d’agir est-il un enjeu pour l’action sociale ?

Yann Le Bossé : Les pratiques sociales sont potentiellement dommageables car elles peuvent produire des effets qui empirent la souffrance des personnes.

Les systèmes de prise en charge s’autojustifient, ne solutionnent pas toujours les difficultés, augmentent souvent les coûts et génèrent des postures iatrogènes de sauveur, de policier ou de militant de la part des professionnels.

L’action sociale unilatérale pose la question de l’efficience et du sens des pratiques des intervenants, de l’imputabilité des politiques sociales.

Le développement du pouvoir d’agir (DPA) des personnes et des collectivités replace ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment accompagner les ménages vers la rénovation énergétique de leur logement sur votre territoire ?

de SOLIHA

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le pouvoir d’agir, une autre logique d’intervention sociale ?

Votre e-mail ne sera pas publié

ERIC VIOLETTE

02/02/2017 09h24

Très bon article.

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement