Urbanisme

Une installation de type « yourte » peut-elle être réalisée dans une zone non constructible ?

Par • Club : Club Techni.Cités

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Un projet de décret comportant des mesures d’application de la loi du 26 mars 2014 pour l’accès au logement et un urbanisme rénové – dite loi ALUR – relatives à l’application du droit des sols (ADS) et quelques correctifs (décret « yourtes ») a été examiné par la section des travaux publics du Conseil d’État, le 17 mars 2015.

Ce projet de décret définit les résidences démontables constituant l’habitat permanent de leurs utilisateurs, catégorie dans laquelle entreront à l’avenir certaines yourtes, de même qu’il prévoit les autorisations d’urbanisme auxquelles l’aménagement de terrain pour leur installation sera soumis.

Par ailleurs, l’article L. 444-1 du Code de l’urbanisme, modifié par la loi précitée, précise explicitement, que les terrains sur lesquels l’installation des résidences démontables est permise, doivent être situés dans des secteurs constructibles. L’entrée en vigueur de ce projet de décret étant prévue le 1er juillet 2015, en attendant son application, sur le plan juridique, les yourtes sont assimilables, soit à des constructions de droit commun, soit à la catégorie des habitations légères de loisirs (HLL) ou peuvent être regardées comme de simples tentes de camping, selon qu’elles comportent ou non des équipements. Les yourtes sont assimilables à des constructions de droit commun si elles comportent des équipements extérieurs et intérieurs et sont occupées de façon pérenne. Elles sont assimilables à des HLL, en cas d’occupation temporaire et saisonnière, ce qui induit des équipements intérieurs.

En l’absence d’équipements, on peut considérer qu’il s’agit de simples tentes. Ainsi, tant que le décret précité n’est pas applicable, si les yourtes ne peuvent pas être considérées comme des tentes, le régime de droit commun des autorisations d’urbanisme s’applique de la même façon qu’aux HLL installées en dehors des terrains aménagés à cet effet (essentiellement, terrains de camping et parcs résidentiels de loisirs).

En conséquence, les yourtes décrites comme habitables à demeure ne peuvent être installées dans un terrain non constructible au motif qu’elles sont démontables.

Commentaires

1  |  réagir

07/10/2019 12h00 - sylmo

bonjour
Pour ma retraite,j’ai le projet d’installer ma yourte de 27m2 sur un terrain agricole, (non constructible)m’appartenant et ne faisant pas partie du parc du Lubéron, en autonomie solaire ainsi qu’un forage en vu pour l’eau, pour l’année et voir plus, est ce réalisable et si une entente préalable pour cette residance principale suffit?
j’ai eu rdv avec le maire de ma commune dans le 04, est à priori n’est pas opposé à mon projet
je dois aussi soumettre la realisation du futur forage à la mairie en esperant avoir une reponse positive
je me demande si un petit projet agricole me permettrai de justifier ma presence à l’année, serait une solution plus favorable pour avoir un accord sur.
vos conseils seraient bienvenus
merci d’avance
cordialement
sylvie

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Des bâtiments à empreinte positive

    Véritable philosophie de l’économie circulaire, la démarche "cradle to cradle" s’immisce dans la construction des bâtiments. Encore largement débutante, elle a pourtant déjà séduit quelques collectivités pionnières, dont les projets sont en cours de ...

  • L’Arcep donne le feu vert pour 11 expériences de 5G à 26 Ghz

    Le régulateur des télécoms, l’Arcep, a donné le départ des onze premières expériences sur la 5G à 26 Ghz. Parmi ces laboratoires à taille réelle, 6 ne sont pas portés par des opérateurs télécoms et certaines collectivités sont à la manœuvre pour ...

  • Citeo défend son projet de consigne pour recyclage

    Alors que le Sénat a sérieusement recadré le projet de consigne pour emballages prévu dans le projet de loi de "lutte contre le gaspillage et pour l'économie circulaire", Jean Hornain, directeur général de Citeo, défend la mise en place de la consigne (à des ...

  • Lubrizol : pourquoi la responsabilité des pouvoirs publics est impossible à écarter

    Le sinistre qui a touché l'usine Lubrizol à Rouen est la conséquence directe des réformes législatives dans les installations classées depuis 10 ans visant à alléger toujours plus les conditions de sécurité. Explications. ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Gagner en efficacité : les points clés pour passer à l’e-administration

de Les webinars de DOCAPOSTE

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP