logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/354436/toxicomanie-le-debat-sur-une-salle-de-consommation-est-lance-a-strasbourg/

PRÉVENTION DES RISQUES
Toxicomanie : le débat sur une « salle de consommation » est lancé à Strasbourg
Pascal Weil | Actu experts prévention sécurité | Régions | Publié le 30/04/2015 | Mis à jour le 04/05/2015

Interpellé par l’opposition UMP au conseil municipal d’avril, le maire de Strasbourg, Roland Ries (PS) a réaffirmé sa volonté d’ouvrir une salle de consommation à moindre risque (SCMR) dans l’enceinte de l’Hôpital Civil. Une délibération sera proposée aux élus strasbourgeois au conseil municipal du 18 mai.

Le maire de Strasbourg, Roland Ries (PS), en est convaincu : les salles de consommation à moindre risque (SCMR) « sont aujourd’hui indispensables ». Alors que leur expérimentation a été approuvée le 14 avril lors du vote du projet de loi de modernisation de notre système de santé à l’Assemblée nationale, le débat est à présent lancé à Strasbourg, dont la municipalité envisage d’installer prochainement une salle de ce type dans l’enceinte de l’Hôpital Civil.

Estimant qu’un toxicomane est avant tout une personne malade, Roland Ries l’avait annoncé le 3 avril dans une interview au magazine l’Express. Une conviction déjà exprimée publiquement dès 2011 et, plus récemment, au cours de la campagne municipale de 2014. « Je proposerai effectivement une délibération dans ce sens à notre conseil municipal du mois de mai », a-t-il confirmé au cours du conseil municipal, le 20 avril dernier.

Une SCMR sur le site de l’hôpital – Dans ce contexte, l’opposition municipale – par la voix de Pascal Mangin (UMP) – s’est empressée d’interpeller Roland Ries, lors de cette dernière séance, sur ses intentions. Lançant un véritable débat lexical, ce membre du groupe « Strasbourg à vos côtés » a demandé des précisions concernant ce projet de « consommation de drogues à l’hôpital ».

Premier point de controverse : le lieu d’implantation de cette salle ...

POUR ALLER PLUS LOIN