Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Elections 2015

Régionales 2015 : tout savoir sur les candidatures au scrutin de décembre

Publié le 23/04/2015 • Par Xavier Brivet • dans : France • Source : Courrier des maires.fr

Les militants socialistes ont désigné, le 6 février, dans huit régions, les candidats qui seront tête de liste PS aux élections régionales de décembre. Les militants désigneront fin mai les autres têtes de liste. Côté UMP, dix têtes de liste ont été officiellement investies. Les centristes de l'UDI ont également choisi leurs chefs de file aux régionales. De même que le Front national, le 17 avril. Bilan d’étape des investitures à 9 mois du scrutin prévu les 6 et 13 décembre et analyse région par région.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Outre les huit candidats désignés par ses militants, le 6 février, le PS choisira ses têtes de liste en Ile-de-France, Bretagne, Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche Comté et Corse en mai. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 7 mai, les militants socialistes étant appelés à trancher le 28. Le PS a lancé le processus de désignation de ses candidats sans attendre un éventuel accord avec le Parti radical de gauche (PRG) dont le président, Jean-Michel Baylet, a cependant fait savoir qu’il voulait une tête de liste dans une des 13 nouvelles régions. Il pense particulièrement à Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon, toute indiquée pour une candidature de la ministre du Logement, Sylvia Pinel… En cas de désaccord, le PRG pourrait présenter ses propres têtes de liste.

EELV. Europe Ecologie-Les Verts n’a pas encore désigné ses têtes de listes. Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d’EELV, avait indiqué, le 9 février, à l’adresse du PS que l’union de la gauche ne pouvait « se faire au forceps ». « On fait l’union sur un projet », a-t-elle dit, évoquant les élections départementales et régionales… Lire la suite sur le site du Courrier des maires

Lire aussi : Fusion des régions : les nouvelles règles relatives aux élections régionales 2015

Thèmes abordés

2 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Régionales 2015 : tout savoir sur les candidatures au scrutin de décembre

Votre e-mail ne sera pas publié

Henri Tanson

24/04/2015 08h34

Un peu de politique?
Rappelez-moi de vous contacter dès que l’UPR aura désigné ses têtes de listes pour ces élections. Si vous souhaitez être exhaustifs.
Un parti qui proposera des listes dans chaque nouvelle région, comme il avait proposé des listes dans chacune des grandes régions, aux dernières élections européennes.
Je crois que la situation de la Fonction publique, du service public, de la France (…) est de plus en plus inquiétante et il me semble nécessaire d’élargir sa vision du paysage politique français si on cherche à faire évoluer la situation.
Ou bien, l’on s’en contente, et l’on continue à croire que du FN au FdG, on a fait le tour des propositions… Ce n’est, vous l’avez compris, pas mon avis.
Vous devez vous intéresser à ceux qui se battent pour sauver le service public français, notre modèle social; et qui croient que c’est encore possible, alors que tous les autres personnages politiques prennent cela comme acquis! Pas moi!

Henri Tanson

24/04/2015 08h50

Il n’y a rien qui vous choque?
Vous expliquez clairement que le PRG et EELV font du lobbying pour que le PS leur permette d’exister et de se réserver des territoires afin de pouvoir se faire élire sous fausse bannière… Les élus de ces partis qui ne seraient rien si ils acceptaient la règle du jeu, ne représentent personne. Combien d’adhérents en France pour EELV? C’est un micro parti qui n’existe que parce qu’il a des élus (usurpés) et donc, un financement gouvernemental…
Vous survolez le problème et ça ne semble pas vous choquer: déjà de la cuisine politicienne et même pas encore la moindre idée! C’est pas comme ça que l’on va s’en sortir.
Quand tout allait bien, c’était presque supportable: maintenant, c’est de la provocation; ça peut peut-être expliquer que les électeurs se sentent de moins en moins concernés par leur rôle de citoyen…

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement