Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Budget primitif 2010

Mulhouse : Plus de 50% des dépenses de fonctionnement pour les frais de personnel

Publié le 30/03/2010 • Par Didier Bonnet • dans : Actualité Club finances, Régions

Le budget général de la ville de Mulhouse s’élève pour 2010 à 279.6 millions d’euros. Le budget principal s’élève à 233.9 millions d’euros. La section de fonctionnement s’équilibre à 141.9 millions d’euros, (contre 143.6 millions d’euros en 2009).

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les charges de personnel et frais assimilés représentent 24.4 millions d’euros, ce poste étant en augmentation de 1,7 % sur un an. A périmètre constant, c’est-à-dire après le retraitement des personnels de la centrale thermique, transférée à la nouvelle communauté d’agglomération M2A et CSC Drouot désormais en gestion déléguée, cette dotation est en évolution de 2,9 %.

Au total, les frais de personnel hors budgets annexes représentent 50,1 % de l’ensemble des dépenses de fonctionnement. Mulhouse se place ainsi sous la moyenne nationale des communes de même dimension qui s’élève à 54,1 % (ce ratio est établi à périmètre comparable, en déduisant les dépenses spécifiques liées au régime local d’Alsace-Moselle), que les autres villes ne supportent pas).

L’autofinancement,  16% des recettes d’investissement

Au niveau de la section d’investissement, son total se chiffre à 92 millions d’euros, l’autofinancement représentant 14.7 millions d’euros soit 16 % du total des recettes d’investissement.

Le total des dépenses réelles d’équipement en propre de la collectivité se monte à 45.8 millions d’euros. Plus de 32 millions sont consacrés aux crédits de paiement prévisionnels pour 2010 du programme pluriannuel, portant sur un montant total de plus de 146 millions d’euros entre 2009 et 2014. Les deux plus gros chapitres de l’investissement concernent l’aménagement, l’embellissement urbain et les espaces pour plus de 14 millions, et l’action sociale, pour 6.6 millions d’euros.

Au niveau des taxes, les taux communaux des impôts locaux vont réintégrer ceux de la fiscalité mixte de l’ancienne CALSA, qui s’est transformée et élargie en Communauté d’agglomération. L’impact de cette mesure est complètement neutre pour les contribuables.

Pour 2010, le produit attendu des contributions directes ressort à 44.2 millions d’euros, soit une augmentation de 5,9 % par rapport à 2009. L’augmentation forfaitaire des bases est à 1,2 % pour 2010. Les taux décidés par le conseil municipal sont les suivants :

  • + 5,27 % pour la taxe d’habitation,
  • + 6.4 % pour la taxe sur le foncier bâti ;
  • + 3,18 % pour le foncier non bâti.

Le chapitre «dotations, subventions et participations», se chiffre à 49.5 millions d’euros.

Les dotations de l’Etat (DGF, DSU, DCTP et DGD) représentent près de 88 % des recettes de ce chapitre. Pour 2010, la DFD augmente de 0,6 %, soit la moitié de l’inflation prévisionnelle. La dotation forfaitaire pour Mulhouse devrait se chiffrer à 28 069 000 euros, soit une baisse de 0,4 % par rapport à 2009. La dotation de solidarité urbaine se chiffre à 9,51 millions d’euros, soit une hausse de 17.5 % par rapport à la DSU inscrite au budget de 2009. La DCTP –dotation de compensation de la taxe professionnelle – est estimée à 1.1 million d’euros, en baisse de 23,6 % par rapport à 2009. la dotation en subvention de l’Etat se monte à 3.6 millions d’euros. Le FCTVA, fonds de compensation de la TVA se chiffre à 4.7 millions d’euros.

Au niveau de la dette, le recours à l’emprunt s’élève à 20.7 millions d’euros contre 23.8 millions d’euros en 2009.

Thèmes abordés

Régions

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Les préalables à la certification des comptes des collectivités locales

de Experts Comptables

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Mulhouse : Plus de 50% des dépenses de fonctionnement pour les frais de personnel

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement