Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Grand Paris

Grand Paris : le plan pour le logement en standby

Publié le 14/04/2015 • Par Delphine Gerbeau Jean-Baptiste Forray • dans : Régions

Lors du comité interministériel sur le Grand Paris, puis devant les maires d'Ile-de-France réunis au Parc Floral de Vincennes, Manuel Valls a rappelé l'importance de l'objectif de construction de 70 000 logements par an en Ile-de-France. Sans en dire davantage sur les sites prioritaires.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Devant l’Association des maires d’Ile-de-France réunie mardi 14 avril au Parc Floral de Vincennes, le Premier ministre s’est voulu concret. Il a longuement détaillé les mesures prises un peu plus tôt dans le cadre du comité interministériel intitulé « Réussir ensemble le Grand Paris ». En bonne place : le logement.

« Le plan de mobilisation, qui prévoit la construction de 70 000 logements par an, doit s’accélérer », a déclaré Manuel Valls face aux maires d’Ile-de-France, qui attendaient des réponses quant au programme d’opération d’intérêt national multi-sites annoncé en octobre dernier.

Hervé Marseille (UDI), vice-président de l’Association des maires de France intervenu en introduction, avait en effet rappelé la surprise des maires à la découverte, il y a quelques semaines, d’une carte, élaborée par l’Agence foncière technique de la région parisienne, ciblant quarante sites pour cette OIN, sur lesquels des opérateurs d’aménagement tels que les entreprises publiques locales interviennent déjà.

Des maires très réservés

Manuel Valls s’est voulu à ce sujet rassurant : il a annoncé l’ouverture d’une phase de concertation, dans le cadre des ateliers du Grand Paris, avec les élus locaux, et une prise de décision sur les sites et les outils adéquats pour septembre. « Ne précipitons pas les décisions… Nous verrons, en septembre, pour chaque site, ce que l’Etat peut faire pour apporter son soutien. Nous verrons quels seront les sites retenus pour faire partie de l’OIN multi-sites et ceux qui nécessiteront d’autres modes d’intervention. »

Il n’est pas certain que cela suffise à calmer des maires qui craignent l’interventionnisme de l’Etat, avec une OIN sur laquelle ils perdraient la maitrise de la délivrance des autorisations de construire, confiée exclusivement à l’Agence foncière et technique de la région parisienne.

Quant aux moyens pour réaliser le programme de logements annoncés, l’aide aux maires bâtisseurs annoncée en mars dernier semble trop restrictive pour de nombreux élus d’Ile-de-France.

Lire aussi : L’aide aux maires bâtisseurs est-elle vraiment adaptée ?

Un plan autoroutier

Manuel Valls a, par ailleurs, annoncé un plan doté de 810 millions d’euros et destiné à moderniser les autoroutes et les voies rapides de la région capitale. Des fonds issus du Contrat de plan Etat-Région. En jeu : à la fois la résorption des « points noirs » et l’aménagement de « voies réservées aux autobus et aux taxis ».

Le Premier ministre a, par ailleurs, confirmé « une réforme en profondeur de la redevance pour la création de bureau ». Il s’agira de modifier les grilles tarifaires en fonction des différentes zones afin d’atteindre l’équité.

Manuel Valls a, de nouveau, soutenu la candidature de la France aux Jeux Olympiques et à l’Exposition universelle de 2024. Il a assuré que le Gouvernement n’entendait pas « reproduire les erreurs du passé ». C’est l’ancien directeur de l’OMC Pascal Lamy qui pilotera la candidature française à l’exposition universelle.

Une métropole moins pléthorique

Le Premier ministre a, enfin, abordé le volet de la gouvernance. « En l’état actuel, la Métropole du Grand Paris c’est 348 élus métropolitains, alors que la région en compte 209. C’est une machine à impopularité ! Une machine à dépenser de l’argent ! » : le cri de Patrick Devedjian (UMP), coprésident de la mission de préfiguration de la métropole du Grand Paris, a été entendu.

Dans son discours, le 14 avril, devant les maires d’Ile-de-France réunis au Parc Floral de Vincennes, Manuel Valls a souhaité « revoir la composition du conseil métropolitain ». « Les citoyens ne comprendraient pas qu’il comprenne 350 membres », a jugé le Premier ministre. L’ancien maire d’Evry a également prôné des « ajustements » sur les contours de la métropole du Grand Paris, au regard du schéma arrêté par l’Assemblée nationale dans le cadre du projet de loi portant « Nouvelle organisation territoriale de la République ». « Je pense au particulier au PLU », a indiqué Manuel Valls sans définir l’échelon territorial selon lui le plus pertinent.

Lire aussi : Projet de loi NOTRe : ce qu’il faut retenir du texte de l’Assemblée

Toutes ces questions seront, en tout cas, au cœur de la réunion du conseil des élus de la mission de préfiguration de la métropole du Grand Paris qui se tiendra le 16 avril. Le nouveau préfet de la région Ile-de-France, Jean-François Carenco fera, à cette occasion, son baptême du feu en tant que coprésident de l’instance.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Grand Paris : le plan pour le logement en standby

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement