Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Gestion immobilière

Toulouse lance une première vague de cessions de son patrimoine immobilier

Publié le 13/04/2015 • Par Claire Chevrier • dans : Actu experts finances, Régions

prev-secu-toulouse-02_12_14_410x263
D.R.
Le 10 avril 2015, les élus ont approuvé la vente de délaissés de voiries, de logements d'habitation loués à des personnes privées pour un montant estimé à 4 millions d'euros... Ce n'est qu'un tour de chauffe : l'objectif est de céder pour 30 millions d'euros sur tout le mandat, et dégager ainsi de nouvelles capacités d'investissement.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

A l’ordre du jour très chargé du conseil municipal de vendredi matin figurait, sous l’intitulé « valorisation du patrimoine », la vente d’une petite quinzaine de biens. « Nous avons créé, il y a un an, une cellule de valorisation du patrimoine qui travaille à l’identification des biens cessibles », explique Sacha Briand, adjoint en charge des finances à la ville de Toulouse. Composée de deux personnes, dont une qui a exercé précédemment au sein d’une agence immobilière, cette cellule liste tous les biens qui ne sont pas utiles aux activités de la ville et qui ont une valeur sur le marché.

Redresser les comptes

Sacha Briand se défend de vendre les bijoux de la couronne : « la situation financière de la ville de Toulouse est dramatique. Or, le taux de rentabilité des logements que nous louons dans le domaine privé est souvent inférieur à 4 %, et, ce n’est pas notre rôle d’être bailleur privé. »

Selon lui, la ville va voir ses dotations baisser de ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Régions

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Toulouse lance une première vague de cessions de son patrimoine immobilier

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement