Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances locales

Est-il possible d’apporter une amélioration sur le fonds de péréquation des ressources intercommunales et communales ?

Publié le 13/04/2015 • Par Ugo Chauvin • dans : Réponses ministérielles, Réponses ministérielles finances

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

La loi de finances pour 2012 a créé le fonds national de péréquation des ressources intercommunales et communales (FPIC). Ce fonds repose sur un prélèvement d’une partie des ressources de certains ensembles intercommunaux et communes isolées pour la reverser à des ensembles intercommunaux et communes moins favorisés. Il s’inscrit dans la progression de la péréquation horizontale, rendue nécessaire par l’existence d’importants écarts de richesse entre collectivités notamment au sein du bloc communal.

Une fois la répartition nationale calculée au niveau des ensembles intercommunaux, il convient de répartir les contributions et attributions entre l’établissement public de coopération intercommunale (EPCI) et ses communes membres. En plus de la répartition de droit commun, il existe deux modalités dérogatoires de répartition du FPIC au sein d’un ensemble intercommunal

. La répartition interne de droit commun du prélèvement au sein d’un ensemble intercommunal s’effectue en deux temps. En premier lieu, elle s’effectue entre l’EPCI et l’ensemble des communes membres en fonction du coefficient d’intégration fiscal (CIF). Puis, la répartition entre chacune des communes membres se fait en fonction du potentiel financier par habitant et de la population de chacune des communes.

Les ressources stables et pérennes ainsi que la taille des communes sont donc prises en compte pour déterminer la participation de chacune d’entre elles au FPIC. La première répartition dérogatoire est prise par délibération à la majorité des deux tiers avant le 30 juin. Elle s’effectue entre l’EPCI et l’ensemble des communes membres en fonction du CIF, puis entre chacune des communes membres, en fonction de la population, de l’écart du revenu par habitant des communes au revenu moyen par habitant des communes de l’EPCI, et de l’écart du potentiel fiscal ou financier au regard de la moyenne, ainsi que de tout autre critère de ressources ou de charges complémentaires pouvant être choisi par le conseil communautaire. Ces modalités ne peuvent toutefois avoir pour effet de majorer de plus de 20 % le montant de la contribution d’une commune membre par rapport à celle calculée de droit commun. La loi de finances pour 2015 assouplit cette règle en fixant cette limite à 30 %.

La seconde modalité de répartition dérogatoire est prise par délibération à l’unanimité de l’organe délibérant de l’EPCI avant le 30 juin : la répartition est librement fixée entre l’EPCI et chacune des communes membres.

La loi de finances pour 2015 prévoit que la délibération relative à la répartition libre soit adoptée conjointement à la majorité des deux tiers de l’organe délibérant de l’EPCI et par l’ensemble des conseils municipaux des communes membres. Ces deux évolutions récentes donneront davantage de marge aux conseils communautaires pour définir leurs équilibres financiers internes.

Domaines juridiques

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : les pièges à éviter

de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Est-il possible d’apporter une amélioration sur le fonds de péréquation des ressources intercommunales et communales ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement