Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Lutte contre l'exclusion

Hébergement d’urgence : un tout petit pas vers la fin de la gestion « au thermomètre »

Publié le 31/03/2015 • Par Sophie Le Gall • dans : A la une, Actu expert santé social, France

Le gouvernement s'est engagé le 31 mars sur le maintien de 2 000 places hivernales. On est, cependant, encore loin du compte : selon la Fnars, 57 % en moyenne des demandes d'hébergement d'urgence n'ont pas pu trouver de solution cet hiver.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

En cette fin de trêve hivernale, une bonne nouvelle est venue éclaircir un horizon particulièrement sombre. La ministre du Logement, Sylvia Pinel, a annoncé le 31 mars la création ou la pérennisation de 2 000 places hivernales sur les 8 000 activées cette saison, en indiquant « qu’il ne doit y avoir aucune remise à la rue sans accompagnement et que tout doit être fait pour assurer la continuité de la prise en charge des personnes ».

40 000 nuitées hôtelières à résorber

Florent Guéguen, directeur général de la Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (Fnars), qui relaie la voix du Collectif des associations unies pour une nouvelle politique du logement, se « félicite » de cet engagement, perçu comment « une première étape positive vers la fin de la gestion au thermomètre de la grande exclusion ».

Cette pérennisation vient s’ajouter au plan de fin des nuitées hôtelières – création, en trois ans, de 13 000 places dans des dispositifs ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec les dossiers

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Hébergement d’urgence : un tout petit pas vers la fin de la gestion « au thermomètre »

Votre e-mail ne sera pas publié

mathem18

02/04/2015 09h14

Les expérimentations telles que « les logements accompagnés » de l’USH doivent être pérennisées.

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement