logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/343827/le-deficit-public-profite-de-la-baisse-des-investissements-locaux/

FINANCES PUBLIQUES
Le déficit public profite de la baisse des investissements locaux
Fabienne Proux | A la Une finances | Actu experts finances | Données interactives finances | France | Publié le 31/03/2015

Si le déficit de la France s’est légèrement amélioré en 2014 en totalisant 4 % du PIB, la dette continue de croître inexorablement pour franchir la barre des 2 000 milliards d’euros. Les collectivités locales ont contribué à cette amélioration en réduisant leurs investissements de plus de 5 milliards d’euros. En revanche, leurs masses salariales s’envolent et leurs recettes fiscales restent dynamiques.

En 2014, la dette publique française a franchi la barre des 2 000 milliards d’euros (2 037,8 milliards, + 84,4 milliards en un an), soit 95 % du PIB contre 92,3 % en 2013.
L’Etat y contribue à hauteur de 1,61 milliard d’euros (+74,3 milliards en un an) et les collectivités locales à 188,2 milliards (+4,9 milliards), soit moins de 10 %. La part des organismes de sécurité sociale s’élève à 216,8 milliards (+5,1 milliards). Le solde (22,6 milliards) provient des organismes divers d’administration centrale.

Dette des administrations publiques au sens de Maastricht | Create infographics

Pour autant, le déficit public s’améliore en représentant 4 % du PIB contre 4,1 % en 2013, soit 84,8 milliards. Cela s’explique en grande partie par la contraction des investissements publics de 6,8 milliards d’euros en 2014 (-7,7 % contre +2,8 % en 2013, soit 78,6 milliards d’euros) dû principalement aux administrations publiques locales (APUL) qui les ont réduit de 5,2 milliards d’euros, alors que l’Etat ...