Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transports routiers

Le conseil général du Loiret définit son réseau routier « éco-taxable »

Publié le 17/03/2010 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Régions

L’assemblée départementale n’est pas d’accord avec l’Etat et propose un maillage serré pour taxer les poids lourds en 2012.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

L’Etat vient de consulter les conseils généraux sur le futur réseau routier concerné par la future éco-taxe poids lourds qui sera mise en œuvre au plus tard au 31 décembre 2011.
Cette taxe, qui concerne les poids lourds de plus de 3,5 tonnes utilisant une majeure partie du réseau routier national non concédé, voire certaines routes départementales ou communales, est une des mesures phares du Grenelle de l’environnement.

Le conseil général du Loiret vient pourtant, lors de sa séance du 12 mars, d’opposer une fin de non recevoir aux propositions du préfet et a proposé un réseau plus important de routes départementales. En effet, explique Eric Doligé président (UMP) du conseil général, un réseau trop lâche favoriserait un transfert des poids lourds vers des voies peu ou pas adaptées au trafic poids lourd.
L’objectif est en effet de favoriser le transfert des camions vers les 5 autoroutes du Loiret. Le conseil général est d’autant plus mobilisé par cet objectif qu’il a lourdement investi pour favoriser la réalisation de l’autoroute A19 (Orléans-Courtenay), ouverte l’an passé, qui n’accueille encore pas assez de poids lourds.
Un intérêt financier motive aussi les élus. L’éco-taxe, qui se calculera par télépéage sur la base de la distance parcourue avec un tarif moyen de 0,12 euros du kilomètre alimentera directement les caisses du département. Le réseau proposé par l’Etat apporterait ainsi 7,8 millions au département. Avec ses propositions de réseau élargi, le département empocherait près de 10 millions par an à l’horizon 2012.

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Numérique et services publics : saisir l'opportunité

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le conseil général du Loiret définit son réseau routier « éco-taxable »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement