logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/341234/cper-2015-2020-des-priorites-ajustees-a-des-moyens-resserres/

CONTRATS DE PLAN ETAT-RÉGIONS
CPER 2015-2020 : des priorités ajustées à des moyens resserrés
Caroline Garcia | A la Une finances | Actu experts finances | Publié le 26/03/2015

Redevenus des contrats de plan, les CPER 2015-2020 sont réorganisés autour de stratégies régionales visant la compétitivité par le biais de thématiques plus ciblées que par le passé.

L’exercice est complexe en période de disette budgétaire. L’Etat s’engage actuellement sur les contrats de plan Etat-région (CPER) en enchaînant les signatures de protocoles avec les conseils régionaux. Si l’enveloppe initiale de 12,5 milliards d’euros engagée par l’Etat pour 2015-2020 est comparable à la précédente (12,7 milliards d’euros pour 2007-2013), elle est consacrée désormais à six thématiques prioritaires contre une dizaine précédemment.

Une façon de concentrer les investissements sur des projets jugés stratégiques : exit la culture, le sport ou le tourisme. Les enveloppes régionales financeront la mobilité multimodale (6,7 milliards), la transition écologique et énergétique (2,9 milliards), l’enseignement supérieur et la recherche (1,2 milliard), le développement des territoires (994 millions), l’innovation (50 millions) et le numérique (32 millions).
Des crédits spécifiques sont dédiés à l’outremer (341 millions) et 720 millions d’euros sont consacrés aux contrats ...

CHIFFRES CLES

25 milliards d'euros : c’est le montant total mobilisé par les CPER. Aux crédits ministériels et régionaux s’ajoutent les engagements des agences publiques et des collectivités. Voies navigables de France et l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) inscriront une partie de leurs actions dans les contrats.

2 milliards d'euros de crédits de l'Etat et des régions sont prévus dans le volet territorial des CPER. Une somme consacrée notamment au déploiement du très haut-débit, aux futurs contrats de ville et au renouvellement urbain.


POUR ALLER PLUS LOIN