Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité civile

Temps de travail : un syndicat de pompiers dénonce une proposition de loi

Publié le 10/03/2010 • Par Hervé Jouanneau • dans : Actu prévention sécurité, France

Le SNSPP s’oppose à la volonté du député (UMP) Georges Ginesta de généraliser les gardes de 8 heures et se dit favorable au maintien des gardes de 24 heures. Le syndicat déplore également « les manipulations mathématiques » dont les pompiers feraient l’objet.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le syndicat national des sapeurs-pompiers professionnels (SNSPP-Pats/CFTC) réagit avec virulence contre « la démagogie » de la proposition de loi de Georges Ginesta, déposée le 24 février à l’assemblée nationale, visant à généraliser les gardes de 8 heures.

Selon le syndicat, « la garde de 24 heures est le pilier des régimes de services. (…) Elle permet une continuité dans la qualité du service (effectifs, spécialités, technicités…) et favorise l’esprit de cohésion cher et nécessaire à notre profession ».

Le syndicat dénonce en outre les multiples « manipulations mathématiques » des élus locaux concernant le coût des pompiers. Evoquant le rapport controversé de la Mission d’évaluation et de contrôle de l’assemblée nationale, ou la récente présentation de l’enquête du cabinet Lamotte commandé par l’Assemblée des départements de France sur le financement des services départementaux d’incendie et de secours (Sdis), le SNSPP fustige « cette gymnastique politique, qui consiste à faire dire tout et n’importe quoi aux chiffres », donnant l’exemple du rapport du cabinet Lamotte :

« – comparaison entre les SDIS du Puy-de-Dôme et du Gard, de la Lozère et de la Haute-Corse (à l’échelle des pays, c’est comparer les Etats-Unis d’Amérique et l’Ethiopie …)

– annonce du coût annuel d’un SPP de garde à 155 000 euros (obtenu très certainement avec la simple division du budget total des SDIS de France par le nombre de SPP – ignorant les quelques 190 000 sapeurs-pompiers volontaires et 10 000 personnels administratifs, techniques et spécialisés …) »

Ironique, le syndicat calcule, dans le même ordre d’idée, « qu’un parlementaire coûte environ 1 090 000 euros par an et travaille effectivement 14,75% de son temps … »

5 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Télétravail : les pièges à éviter

de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Temps de travail : un syndicat de pompiers dénonce une proposition de loi

Votre e-mail ne sera pas publié

cabinet Lamotte

10/03/2010 10h41

Voici la réponse du cabinet Lamotte au tract du SNSPP

Objet : tract syndical SNSPP du 5 mars

Monsieur le représentant du SNSPP,

Notre cabinet conseil a pris connaissance avec intérêt du tract syndical que vous avez diffusé à la suite de la journée nationale des SDIS. Vos propos n’engagent que vous et font partie de la liberté d’expression d’une organisation syndicale que nous respectons.

Il est cependant dommage que vous n’ayez pas pu avoir des informations directement transmises par les participants et que vous ayez semble t’il, construit une argumentation sur la foi d’articles de presse.

2 points méritent d’être relevés dans votre tract qui concernent notre cabinet :

-J’ai effectivement indiqué devant les élus qu’une garde assurée 24h sur 24 par un SPP avait un cout de 155 K€ par an. Ce calcul, que vous pouvez faire très simplement résulte de l’application, sur une année entière du cout moyen de la masse salariale d’un SPP (38 K€) multiplié par l’effectif nécessaire pour couvrir la totalité d’une année; cet effectif est d’un peu plus de 4 SPP si ceux ci fonctionnent en régime de 24h. Il serait bien plus élevé si on passait en régime de travail de 12heueres. Votre hypothèse selon laquelle cela résulterait d’un mode de calcul farfelu est sans fondement et inutilement caricaturale.
-J’ai par ailleurs donné des exemples de disparités entre SDIS justement pour bien montrer aux présents à la journée des SDIS que la comparaison entre SDIS trouvait ses limites dans l’histoire récente de chaque SDIS et dans les décisions que les acteurs locaux pouvaient être amenés à prendre. Contrairement à votre écrit, je ne me suis pas permis de qualifier un département par rapport à d’autres.

Votre interprétation de mes propos est donc erronée.

Je vous remercie de intérêt que votre organisation porte à notre cabinet. Vos interlocuteurs locaux, dans les SDIS pour lesquels nous sommes amenés à travailler, connaissent la qualité de notre travail et le respect permanent que nous apportons à la représentation syndicale.

Je vous invite par ailleurs à lire intégralité du rapport qui a été présenté le 3 mars aux élus et qui est accessible sur le site internet de l’ADF.

Je reste à votre disposition pour un échange direct qui sera, je n’en doute pas, fructueux.
Je vous prie de croire, cher Monsieur, à l’expression de mes salutations distinguées.
Arnaud Mandement
Directeur Associé
Cabinet François LAMOTTE S.A.

Dany

11/03/2010 08h10

Considérant le coût des SPP, de plus en plus évoqué et contesté par de nombreux élus, mais également contribuables, l’idée de réduire ou supprimer les gardes de 24 heures pour les remplacer par des 8 heures, en journée est plus que légitime.
En effet, si on rapporte le coût d’un pompier « de nuit » (salaire + hébergement) au nombre d’intervention réalisées sur les périodes nocturnes dans certains départements… je pense que le « contribuable de moins de 50 ans » ne s’en remettrait pas…
En résumant un peu rapidement certes, les SPP sont trop chers pour les payer … à dormir !!! Ils doivent réapprendre à monter dans les camions et adapter leur temps de travail aux besoins !!!

Pegbeb

11/03/2010 02h35

Dany, je pense que tu ne sais pas de quoi tu parles. Mais je ne peux pas t’en blamer, j’aurais certainement la même réaction que toi si on me présentait les choses comme c’est le cas actuellement. Pour ton information, les pompiers dorment la nuit entre deux interventions c’est vrai mais il ne sont pas payer une heure pour une heure, mais une heure pour quatre (quand ils dorment 4 heures, ils sont payés une heure pour la présence, et quand ils passent 4 heures en intervention, ils sont aussi payés 1 heure).
Passé aux services en 8 heures reviendrai à travailler en 3X8 (tu comprends bien, je pense, que c’est difficile de demander à une victime de patienter jusqu’au lendemain matin pour avoir du secours en attendant l’ouverture des bureaux…). Si les SP travaillent en 3X8, les heures de nuit ne seront pas payer 1 heure pour 4 heures mais 2 heures pour une heure soit 8 fois plus!!! Où sont les économies???
Et tu penses raisonnable ou réalisable de demander aux agents de faire une séance de sport à 3 heures du matin ou essayer de contacter les mairies ou autres services pour régler des dossiers de fond comme la défense en eau, la logistique, la formation, …?
Parce que contrairement à ce qu’avance le député Ginesta, les SP n’attendent pas l’intervention en jouant à la bellotte… Les tâches annexes sont très, très larges….

phil

12/03/2010 12h00

c’est triste!
les pompiers coutent de l argent : et alors, vous connaissez le prix d’un véhicule incendie ?
les pompiers sont les mieux payés de la fonction publique: ah bon? 24h travaillées = 16h payées ! 1900€ pour 240h/mois soit 7.90€ de l’heure (les traders vont nous envier!!!)
C’est sûr, on gagne plus qu une secretaire de la FPT mais elle transpire moins, ne respire pas l’odeur des morts(les brulés ou les decomposés) à 3h00 du matin, l’urine la merde le vomis… elle dors bien quand nous intervenons sur un cumulus qui a perdu 300litres dans un appartement au 3eme etage et qui inonde les appartements du dessous(ils fonctionnent la nuit pour rappel)et là, on est pas prêt de se coucher!
sinon pendant qu’on s’occupe de vous la nuit, c’est nos femmes qui s’occupe de nos enfants malades, mais ça on l a voulu.
l argent des pompiers fait réagir mais je viens de voir un article sur les indemnités que s’accordent les élus locaux et … aucune réaction!!
ça dérange moins de savoir que son argent enrichi des élus qui ont un déjà un salaire car c’est bien d’enrichissement et non de dédommagement qu’il est question!

franck

12/03/2010 03h18

Je réagi depuis quelques temps que ce soit sur le net ou dans la rue et je ne peux qu’exprimer mon indignation face à de plus en plus de citoyens, aveuglés peut-être par les politiques ou le 7éme art, qui cautionnent les réformes voulues alors qu’ils subiront les conséquences de ces conclusions faites à la hâte vis-à-vis des pompiers par manque d’informations.

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement