Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Déchets

La préfète du Cher créé une structure d’expertise des boues

Publié le 10/03/2010 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Régions

La Mission d’Expertise et de Suivi des Epandages (MESE) de boues et de composts créée le 4 mars sera consultée avant toute autorisation.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Face à l’hostilité croissante des communes et des associations environnementales à l’épandage des boues d’Achères (Yvelines) dans le Cher-Nord, la préfecture a décidé de créer une mission d’expertise.

Cette structure, co-financée par l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne, le conseil général et la chambre d’agriculture associera également des collectivités, des associations environnementales et de consommateurs.
La MESE, qui pourra être saisie à tout moment par le préfet, est chargée d’apporter une « expertise technique sur les dossiers », ainsi que des conseils et informations aux acteurs de la filière (collectivités et agriculteurs). Cette structure était prévue dans l’arrêté préfectoral du 6 février 2009 qui autorisait l’épandage sur 5.000 hectares du Cher Nord. Certaines collectivités refusaient tout épandage tant que cette structure n’était pas opérationnelle.

Ainsi, la communauté de communes Sauldre et Sologne, présidée par Georges Ginoux avait voté fin février 2010 le vœu « de ne pas épandre les boues en provenance des Yvelines (…) tant que l’organisme indépendant de suivi n’aura pas été créé ».

La création de la MESE devrait donc entraîner l’adhésion de plusieurs communes à l’épandage. Mais l’Association de veille environnementale du Cher, qui fédère les associations hostiles aux boues ne désarme pas et dénonce cette « mission qui va avoir le rôle de donner un blanc-seing aux épandeurs ». L’association a même demandé au tribunal administratif d’Orléans (qui se prononcera le 24 mars) de suspendre en urgence l’arrêté préfectoral de février 2009 tout en déposant un autre recours en annulation.

2 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Compétences numériques des agents territoriaux : état des lieux inédit et voies d’amélioration

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La préfète du Cher créé une structure d’expertise des boues

Votre e-mail ne sera pas publié

stanGre.-

17/03/2010 07h31

enfin quelqu’un qui se décide à réagir convenablement!

Philippe

25/03/2010 05h55

Surprise , hier au TA d’Orléans, le SIAAP a hisser le drapeau blanc…
Il ne fera pas d’épandage dans le Cher en 2010!

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement