Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Politique de la ville

Egalité et citoyenneté : le gouvernement mise sur une politique de peuplement coercitive

Publié le 06/03/2015 • Par Hugo Soutra • dans : A la une, Actu expert Education et Vie scolaire, Actu prévention sécurité, France, Toute l'actu RH

VallsAN
Assemblée nationale
Accompagné de sept ministres et secrétaires d’Etat, le premier ministre Manuel Valls a présenté vendredi 6 mars une soixantaine de mesures ayant pour objectif de combattre "l'apartheid social, territorial et ethnique" en France, et rendre concret les notions d’égalité et de citoyenneté dans l'ensemble des territoires. Priorité a été donnée à une politique de peuplement renforcée, avec l'application stricte de la loi SRU et une diversification de l'habitat dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville. Au menu, également, des mesures en faveur de la mixité sociale à l'école, le soutien aux associations de quartier, la lutte contre les discriminations, le développement de mesures de réparation pénale ou la création de classes préparatoires à l’accès à la fonction publique, etc.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Casser les logiques de la ségrégation avec une autre répartition de l’habitat et plus de mixité sociale à l’école, faire évoluer les mentalités, changer les pratiques de nos institutions, c’est nécessairement un travail de longue haleine. Il faut des moyens, certes, mais tout ne se réglera pas à coup de millions d’euros » a prévenu le premier ministre, Manuel Valls, lors d’une conférence de presse organisée vendredi 6 mars à Matignon.

Dans la foulée de la réunion interministérielle « Egalité et citoyenneté : la République en actes », il se dit « déterminé et plein d’opiniâtreté. » Il en aura besoin. « Tous les acteurs de bon sens nous ont dit : le problème, ce n’est pas tant les moyens – ils existent –, que le fait que sur le terrain, les opérateurs et acteurs (école, santé, justice, etc) ne travaillent pas ensemble. Nous devons casser les carcans et les frontières administratives » a martelé le premier ministre.