Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Salaires, emploi, retraite… : les chiffres clés sur les inégalités entre les femmes et les hommes

Journée des droits des femmes

Salaires, emploi, retraite… : les chiffres clés sur les inégalités entre les femmes et les hommes

Publié le 06/03/2015 • Par avec l'AFP Agathe Vovard • dans : France, Toute l'actu RH

A la maison, au travail ou en politique, la parité est encore loin d'être atteinte. A l'occasion de la Journée internationale des femmes, le 8 mars, voici un état des lieux des écarts de situation entre hommes et femmes en France.

Salaires

Les salaires des femmes sont en moyenne inférieurs de 19,2 % à ceux des hommes (en équivalents temps plein, secteur privé et public confondus, 2012). Dans la seule fonction publique, l’écart moyen est ramené à 12 % (Défenseur des droits-DGAFP).
Trois femmes sur quatre gagnent moins que leur conjoint et leur contribution aux revenus du couple s’élève en moyenne à 36 %. A poste strictement équivalent, une femme cadre gagne 8,5 % de moins qu’un homme, selon l’Association pour l’emploi des cadres (Apec).

Fonction publique

Selon une étude de la DGAFP publiée vendredi 6 mars, en distinguant selon les versants de la fonction publique, les écarts sont proches du secteur privé dans la fonction publique d’État (FPE) (16 %) et la fonction publique hospitalière (FPH) (14 %), et beaucoup plus faibles dans la fonction publique territoriale (FPT) (8 %).

Pour expliquer les écarts entre le public et le privé, la DGAFP évoque le fait que les salaires sont beaucoup plus dispersé dans le privé. « Etre en haut de la hiérarchie salariale « rapporte » relativement moins qu’une position similaire dans le secteur privé », insistent les auteurs.

Et le faible écart de salaires entre les femmes et les hommes dans la FPT peut résulter d’une moindre dispersion des rémunérations.

Par ailleurs, la ségrégation professionnelle, c’est-à-dire le fait que les femmes occupent des positions professionnelles moins avantageuses que les hommes, explique plus de 40 % de l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes. « Toutefois, cette ségrégation professionnelle s’exerce différemment selon le statut de l’agent (titulaire ou non titulaire) et le versant de la fonction publique considérés. Ainsi, alors que l’inégal accès aux différentes catégories de la fonction publique est à l’origine d’écarts de salaire importants entre les femmes et les hommes au sein de la FPH, pour les agents titulaires de la FPE et pour les non-titulaires de la FPT, il est au contraire à l’avantage des femmes pour les agents non titulaires de la FPE et pour les agents titulaires de la FPT », poursuit-on.

L’étude confirme également que la naissance d’un enfant est un facteur important pour rendre compte des inégalités salariales entre les femmes et les hommes, puisque celle-ci engendre une pénalité pour les femmes et une prime pour les
hommes.

maternite

Les différences de rémunération entre les sexes au sein des catégories statutaires ne sont pas du même ordre dans les trois versants de la fonction publique, insistent enfin les auteurs de l’étude. Dans la FPT, les écarts affectent tout particulièrement les femmes des catégories A et C puisque respectivement 13 % et 14 % des différences de rémunération constatées sont liées au sexe. Cas spécifique, les écarts de rémunérations entre les femmes et les hommes de la catégorie C de la FPT résultent davantage d’une différence dans le montant des primes versées que d’un écart de salaire. Pour cette catégorie, 15 % des inégalités de primes sont ainsi liées au sexe, contre 11 % pour le traitement brut.

Activité

En trente ans, les taux d’activité se sont considérablement rapprochés. Fin 2014, 67,6 % des femmes âgées de 15 à 64 ans sont actives (ont un travail ou en cherchent un), contre 75,4 % des hommes. Dans les familles monoparentales, elles le sont même un peu plus souvent que les hommes (59,5 % contre 57 % en 2013, sur la frange des plus de 15 ans).
Le chômage, qui frappait traditionnellement davantage les femmes jusqu’en 2011, touche désormais en proportion plus les hommes (10,7 %) que les femmes (10,2 %).

Temps partiel

Près de 80 % des emplois à temps partiels sont occupés par des femmes. Trois femmes sur dix (30,6 %) n’ont pas un temps plein, contre 7,2 % des hommes (2013). Et plus encore les mères de plus de 3 enfants en couple (43,8 %).

Responsabilités

Un cadre dirigeant sur cinq était en 2012 une femme en moyenne (21,6%). En Ile-de-France, la part des dirigeantes dépasse le quart. La région Poitou-Charentes est en queue de peloton (avec moins de 14%). Les femmes composent 32,5% de la population des cadres dans le privé, 39,6% dans le public.

Diplômes

Les filles réussissent un peu mieux au baccalauréat général, avec 90,6 % de réussite contre 88,3 % pour les garçons. Elles battent le record dans les séries scientifiques : 92,2 % contre 89,6 %. Plus généralement, 71 % des femmes de 25 à 34 ans avaient en 2012 le bac ou un diplôme supérieur, contre 61,5 % des jeunes hommes. Mais si elles sont majoritaires sur les bancs des universités (59,1 %), elles sont encore sous-représentées dans les écoles d’ingénieurs (27 %).

Retraites

Conséquence de carrières souvent moins favorables et moins complètes, la pension moyenne de retraite (de droit direct) des femmes est de 967 euros bruts par mois, inférieure de 40 % à celles des hommes (1 610 euros), selon la Drees (ministère de la Santé). L’écart se réduit à 26 % quand on prend en compte la pension de réversion (veuvage) et le minimum vieillesse.

Politique

Moins de 14 % des maires sont des femmes, environ 27 % des députés et 20 % des sénateurs. Des proportions en hausse mais très faibles au regard de leur poids dans le corps électoral (53 %).

Tâches domestiques

En 2010, les femmes passaient 4h01 par jour à effectuer des tâches domestiques (ménage, courses, soins aux enfants, jardinage et bricolage), contre 2h13 pour les hommes. En 25 ans, l’écart s’est réduit de 40 %. Plus de 2 millions de femmes (14 % des 20-59 ans, hors étudiantes) étaient en 2011 au foyer, en couple, sans chercher à travailler.

Loisirs

Les hommes ont en moyenne chaque jour 4h28 de temps libre, une demi-heure de plus que les femmes. Les personnes s’adonnant à un sport et titulaires d’une licence, sont sept fois sur dix des hommes.

Parents seuls

Sur 1,5 million de familles monoparentales, le parent seul est dans 85 % des cas une femme (2011).

Espérance de vie

Les femmes ont une espérance de vie en 2014 de 85,5 ans, contre 79,3 ans pour les hommes.

Violences sexuelles

6,8 % des femmes ont déclaré en 2012 avoir été victimes d’une agression sexuelle dans les deux années précédentes, contre 2,7 % des hommes.

Source : Insee sauf mention contraire.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Salaires, emploi, retraite… : les chiffres clés sur les inégalités entre les femmes et les hommes

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement