SPANC

Quelle est l’étendue de la mission des services publics d’assainissement non collectif ?

| Mis à jour le 18/11/2015
Par • Club : Club Techni.Cités

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

D’après le III. de l’article L. 2224-8 du code général des collectivités territoriales, la commune, au travers du service public d’assainissement non collectif (SPANC), assure le contrôle des installations d’assainissement non collectif (ANC), c’est-à-dire des installations d’assainissement des eaux usées des immeubles non raccordés au réseau public de collecte des eaux usées. Cet article ne limite pas le champ de compétence de la commune aux seules installations destinées à traiter des eaux usées domestiques ou assimilées mais à toutes les installations non collectives.

Cependant, pour les eaux usées domestiques ou assimilées, les arrêtés du 7 septembre 2009 modifié et du 27 avril 2012 apportent des précisions sur les prescriptions techniques et les modalités de contrôle des installations d’ANC. En effet, les installations d’ANC y sont définies de la manière suivante : « toute installation d’assainissement assurant la collecte, le transport, le traitement et l’évacuation des eaux usées domestiques ou assimilées au titre de l’article R. 214-5 du code de l’environnement des immeubles ou parties d’immeubles non raccordés à un réseau public de collecte des eaux usées. »

Les règles définies dans ces arrêtés sont donc restreintes aux installations d’ANC destinées à traiter des eaux usées domestiques ou assimilées au sens du code de l’environnement. Pour les eaux usées autres que domestiques et non portées dans la nomenclature IOTA (installations, ouvrages, travaux et activités) ou ICPE (installations classées pour la protection de l’environnement), l’article L. 1331-15 du code de la santé publique précise : « Les immeubles et installations existants destinés à un usage autre que l’habitat et qui ne sont pas soumis à autorisation ou à déclaration au titre des articles L. 214-1 à L. 214-4, L. 512-1 et L. 512-8 du code de l’environnement doivent être dotés d’un dispositif de traitement des effluents autres que domestiques, adapté à l’importance et à la nature de l’activité et assurant une protection satisfaisante du milieu naturel. »

La réglementation nationale ne précise pas davantage les règles et modalités de contrôle des communes s’appliquant aux installations d’ANC destinées à traiter des eaux usées autres que domestiques. La commune est responsable de leur contrôle et doit traiter au cas par cas chaque installation. Par ailleurs, le contrôle des installations portées dans la nomenclature IOTA ou ICPE est sous la responsabilité de l’État. Ces installations font l’objet de règles particulières définies respectivement aux articles L. 511-1 et suivants et R. 214-1 et suivants du code de l’environnement.

Sur le même sujet


Nos journées d'étude

Assainissement non collectif : le point sur les évolutions
9 décembre 2015 à La Plaine Saint-Denis

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Votre actu juridique du 25 novembre au 1er décembre 2022

    Notre sélection de textes officiels, jurisprudence et réponses ministérielles intéressant les cadres de la filière technique, publiées par le Club Techni.Cités et sur Lagazette.fr entre le 25 novembre et le 1er décembre 2022 ...

  • Femmes de terrain, c’est possible

    La féminisation des métiers techniques : mythe ou réalité ? Plus de 40 % des postes de la filière technique de la fonction publique territoriale sont occupés par des femmes et de plus en plus de dispositifs accompagnent ce mouvement. De quoi changer le regard ...

  • Prix national du génie écologique : plusieurs villes primées

    Création d’une réserve marine, restauration de cours d’eau ou d’une prairie alluviale sont autant de projets portés par des collectivités qui ont été récompensés à l’occasion de la quatrième édition du Prix national du génie écologique. ...

  • Incinération des déchets : le gouvernement s’est pris les pieds dans le tapis

    Vent de colère chez les professionnels des déchets et à l’association des maires de France suite à un amendement surprise du gouvernement dans le cadre du projet de loi de finances pour 2023. ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

CLUB FINANCE - La responsabilité des gestionnaires publics

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP