Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

[Opinion] Politique de la ville

« Contre l’exclusion, mobilisons les politiques publiques et les énergies dans les quartiers ! » – Profession Banlieue

Publié le 18/02/2015 • Par Auteur associé • dans : Actu prévention sécurité, France, Opinions

Le conseil d’administration de Profession Banlieue, le centre de ressources en politique de la ville de Seine-Saint-Denis, prend la plume plus d'un mois après les attaques de janvier. Une trentaine de directeurs généraux de collectivités, de chefs de projet "politique de la ville" ou chargés de mission affiliés, ainsi que de représentants de bailleurs sociaux dénoncent, par la voix de leur directeur Damien Bertrand, le procès fait aux banlieues et à leurs habitants.
Conseil d’administration de Profession Banlieue

Conseil d’administration de Profession Banlieue

Centre de ressources en politique de la ville de Seine-Saint-Denis

Après le temps de l’émotion et de l’unité, nombre de médias et d’experts n’ont pas tardé à expliquer les attentats tragiques des 7, 8 et 9 janvier 2015 par la ségrégation de certains quartiers de banlieue et par ce qui serait un manque d’efficacité de la politique de la ville.

Face à ces raccourcis et contre-­vérités, il apparaît indispensable au conseil d’administration de Profession Banlieue d’exprimer sa solidarité avec la population qui y vit et les milliers de professionnels –­ services municipaux, travailleurs sociaux, agents de l’État, associations –­ qui apportent chaque jour des réponses aux difficultés sociales et économiques de ces territoires.

Et pour cela, il nous faut rétablir quelques faits. Non, il n’existe pas de rapport direct de cause à effet entre les difficultés socioéconomiques des « quartiers prioritaires » où vivent des millions de nos concitoyens et les dérives fanatiques et sectaires de quelques centaines de personnes. Et non, un acte isolé, aussi tragique soit-­‐il, ne peut à lui seul justifier de parler de 30 ans d’échec de la politique de la ville.
Dire cela, c’est favoriser les amalgames et c’est, une nouvelle fois, stigmatiser l’ensemble des populations qui vivent dans ces quartiers.

Car s’il y a bien une aggravation des inégalités sociales dans notre pays et dans le monde, un phénomène de ségrégation sociale et spatiale, un sentiment d’injustice et d’exclusion ressenti de plus en plus fortement par certains habitants des quartiers, tout cela est d’abord imputable aux carences des politiques de l’emploi, de l’éducation, du logement et des transports, qui ne sont clairement pas à la hauteur des enjeux de cohésion sociale et territoriale auxquels nous devons faire face.

Car ce n’est pas avec une politique de la ville qui représente moins de 0,3% du budget de l’État que l’on peut raisonnablement envisager de lutter contre les puissants mécanismes de relégation et d’exclusion à l’oeuvre dans notre pays.

Si la politique de la ville a permis d’atténuer les difficultés de la population et de remettre à niveau le cadre de vie dans certains quartiers, elle ne pourra rien faire à elle seule tant que les solidarités locales et nationales ne s’affirmeront pas davantage dans des politiques de lutte contre un chômage de masse qui touche particulièrement les jeunes, et dans la lutte contre toutes les formes de discriminations qui sapent notre cohésion sociale, l’adhésion aux valeurs de la République et la citoyenneté que l’on souhaite aujourd’hui promouvoir avec vigueur.

C’est bien aux politiques de droit commun de désenclaver les quartiers isolés, de construire dans tous les territoires les logements sociaux répondant aux besoins et favorisant une réelle mixité sociale, de réformer l’école pour la construction des adultes de demain, dotés de sens critique et capables de s’enrichir des cultures de l’autre, tout en identifiant un socle commun de valeurs humanistes et républicaines.
Plutôt que de parler d’échec et de désigner ces quartiers comme des problèmes, il faudrait bien davantage soutenir la réforme en cours de la politique de la ville et la qualification des professionnels qui travaillent dans ces quartiers.

Soutenir une réforme qui ouvre des espaces de débat, valorise les ressources des quartiers et reconnait les capacités des habitants à produire de la cohésion sociale. Une réforme qui se fixe pour ambition de mobiliser toutes les politiques publiques au bénéfice de territoires où les manques sont particulièrement criants. Ce sont bien ces enjeux qui viennent de se rappeler à nous avec une grande violence.

Contact : Damien Bertrand, directeur de Profession Banlieue.
Coordonnées : 01 48 09 26 36 ou [email protected]

Cet article est en relation avec le dossier

Cet article fait partie du Dossier

Quand les attentats bousculent les politiques de cohésion sociale

Sommaire du dossier

  1. Le logement aux premières loges du plan pour l’égalité et la citoyenneté
  2. Laïcité, éducation, ville : les acteurs locaux réagissent
  3. « Accélérons de toute urgence les réponses sociales » – Gilles Leproust, Ville et Banlieue
  4. Mixité sociale : la solution miracle qui cache les vrais enjeux
  5. « On érige entre « eux » et « nous » le mur qu’on cherche à abattre » – Thomas Kirszbaum
  6. Après les attentats, les élus locaux veulent infléchir la politique de la ville
  7. « Démunis », les professionnels souhaitent « redonner du sens » à la politique de la ville
  8. Comité interministériel à l’égalité et à la citoyenneté : que faut-il en attendre ?
  9. « Contre l’exclusion, mobilisons les politiques publiques et les énergies dans les quartiers ! » – Profession Banlieue
  10. Réussite éducative : les professionnels réagissent au plan gouvernemental
  11. «Les élus doivent avoir une approche nouvelle face à la radicalisation », Roger Vicot, président du FFSU
  12. Les éducateurs de rue promeuvent une «politique de prévention éducative et sociale de la radicalisation»
  13. France Médiation appelle à « une véritable politique de prévention sociale »
  14. « Le mouvement d’éducation par le sport est un vrai terrain d’insertion des jeunes »
  15. Après les hommages aux victimes du terrorisme, les quartiers populaires réclament un débat de fond
  16. Le territoire, « machine à trier les jeunes » ?
  17. Carte scolaire : « il faut sortir du découpage communal » et « impliquer le privé » – Marco Oberti, sociologue

Thèmes abordés

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Contre l’exclusion, mobilisons les politiques publiques et les énergies dans les quartiers ! » – Profession Banlieue

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement