logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/325187/lunel-nest-pas-seule-pour-eviter-la-tentation-du-jihad/

PRÉVENTION DE LA RADICALISATION
« Lunel n’est pas seule » pour éviter la tentation du jihad
Sylvie Brouillet | Actu experts prévention sécurité | Publié le 11/02/2015 | Mis à jour le 13/02/2015

En déplacement samedi 7 février à Lunel dans l’Hérault, le ministre de l’Intérieur et la secrétaire d’Etat à la politique de la ville ont assuré élus et habitants du soutien de la République face au terrorisme et à la radicalisation. Six jeunes Lunellois, sur la quinzaine partie « faire le djihad » en Syrie, y sont morts fin 2014. Les ministres ont affirmé à Lunel un double volet sécurité et prévention, appréhendée notamment sous l’angle rénovation urbaine et médiation.

Au-delà du soutien symbolique à une « ville blessée », selon le maire Claude Arnaud (DVD), le déplacement à Lunel du ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve et de la secrétaire d’Etat chargée de la politique de la ville Myriam El Khomri a débouché sur l’assurance qu’un « programme régional de rénovation urbaine » ciblera cette ville de 26 000 habitants, dont une quinzaine de jeunes sont partis ces derniers mois « faire le djihad ». Six sont morts en Syrie.

« Pour lutter contre la relégation sociale, casser les ghettos, améliorer le cadre de vie, l’Etat puisera dans les crédits du nouveau programme Anru en Languedoc-Roussillon. L’Etat investira plusieurs millions d’euros », a assuré Myriam El Khomri. Ce programme doit s’insérer dans le CPER Etat-Région 2015-2020, information confirmée par Damien Alary, président de la région Languedoc-Roussillon, à Lunel samedi 7 février. Il y reviendra le 12 février rencontrer le Pôle Jeunesse et médiation, une entreprise et un club ...

REFERENCES

  • Pour prévenir et protéger contre l'embrigadement djihadiste, demander de l'aide et/ou signaler tout comportement inquiétant : n° vert 0 800 00 56 96 (appel gratuit depuis un fixe, lundi au vendredi de 9h à 17h).
    17 signalements en Hérault.