logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/323239/lyon-bernard-rivalta-contraint-dabandonner-la-presidence-du-sytral/

TRANSPORT
Lyon : Bernard Rivalta contraint d’abandonner la présidence du Sytral
Françoise Sigot | Actualité Club Techni.Cités | Régions | Publié le 05/02/2015

Sans mandat suite à l'annulation, le 4 février 2015, du scrutin municipal de Vénissieux (69) dont il était l'élu, le président du puissant syndicat mixte des transports de la métropole lyonnaise, Bernard Rivalta, a dû renoncer à en briguer une nouvelle fois la tête.

une-tram-T1-Lyon [1]Le 4 février, le Comité syndical d’installation du Sytral – élargi, puisque sac compétence sur les transports collectifs s’étend désormais sur la Métropole lyonnaise mais également sur l’ensemble du nouveau département du Rhône – a désigné comme nouveau président Gérard Collomb, maire et président de la métropole de Lyon.

Une conséquence imprévue de l’annulation par le Conseil d’État [2], le même jour, du scrutin municipal de Vénissieux. Élu de cette ville, Bernard Rivalta a de fait perdu son mandat municipal et donc métropolitain, le privant de la possibilité de briguer à nouveau la présidence du syndicat des transports en commun de l’agglomération Lyonnaise.  » Bien que la décision du Conseil d’État ne lui ait pas encore été notifiée, et qu’il reste jusqu’alors élu, Bernard Rivalta n’a pas souhaité être candidat à la présidence du Sytral pour éviter de devoir procéder à une nouvelle élection et ainsi préserver le bon fonctionnement du Syndicat mixte des transports », a indiqué ce dernier.

Présidence temporaire – Le président de la Métropole a quant à lui clairement exprimé le souhait que son élection à la tête du Sytral ne soit que temporaire, dans l’attente que Bernard Rivalta retrouve les mandats qui lui permettraient de reconquérir la tête du Sytral. « Nous allons travailler sous ma présidence pendant quelques semaines, avec l’aide de Georges Barriol (NDLR : élu premier vice-président) qui connaît bien la maison, et je serai en contact permanent avec Bernard Rivalta, pour assurer la continuité. J’espère qu’il reviendra vite siéger parmi nous pour reprendre les fonctions qu’il occupait », a déclaré Gérard Collomb à l’issue de son élection.

Pour l’heure, aucune date n’a été fixée pour réorganiser des élections à Vénissieux.

POUR ALLER PLUS LOIN