logo
DOSSIER : Quand les attentats bousculent les politiques de cohésion sociale
Dossier publié à l'adresse https://www.lagazettedescommunes.com/321714/les-educateurs-de-rue-promeuvent-une-politique-de-prevention-educative-et-sociale-de-la-radicalisation/

PRÉVENTION SPÉCIALISÉE
Les éducateurs de rue promeuvent une «politique de prévention éducative et sociale de la radicalisation»
Hervé Jouanneau | A la Une prévention-sécurité | Actu experts prévention sécurité | Publié le 02/02/2015 | Mis à jour le 03/04/2015

Dans une contribution remise fin janvier au ministère de la Ville, le Comité national de liaison des acteurs de la prévention spécialisée (CNLAPS) évoque la souffrance des éducateurs de rue après les attentats de Paris et reconnait avoir « probablement sous-estimé différentes questions » dans leurs pratiques. Le CNLAPS juge nécessaire de déployer de nouvelles actions et formule une série de propositions. Son président, Richard Pierre, estime que "ce n'est vraiment pas le moment d'amputer le budget" des clubs.

Alors que la ministère de la ville multiplie les consultations avec les professionnels pour définir une action publique à la hauteur des attentats de janvier, les éducateurs de rue font entendre leurs voix.

Dans une contribution écrite demandée par le ministère, le Comité national de liaison des acteurs de la prévention spécialisée, associé à la Confédération nationale des associations de protection de l’enfant (Cnape) et à la Fédération des associations de protection de l’enfant, se dit bouleversé par les événements. « Tous les acteurs de la prévention spécialisée souffrent car les assassins sont des jeunes comme ceux que nous accompagnons ».

Les pouvoirs publics alertés depuis 20 ans – « Ceci nous oblige à comprendre comment la perception que nous avons eue de cette haine de la République et de ses institutions, et pour laquelle nous alertons les collectivités publiques depuis plus de 20 ans, ne nous a pas aidée à comprendre et à anticiper le risque de radicalisation (…) Nous ...

REFERENCES