Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Fonction publique de l'Etat

Démission

Publié le 05/03/2010 • Par Delphine Gerbeau • dans : Jurisprudence, Jurisprudence prévention-sécurité, Jurisprudence RH

Initialement affecté en brigade de nuit, un adjoint de sécurité de la police nationale a été temporairement exclu avant de bénéficier d’une nouvelle affectation. L’intéressé a alors présenté sa démission qui a été acceptée par arrêté du préfet. Il a finalement demandé sa réintégration, ce que l’administration a refusé.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Or, la démission présentée par l’agent et acceptée par l’administration a rompu son lien avec le ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : les pièges à éviter

de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Démission

Votre e-mail ne sera pas publié

Syl25

09/03/2010 07h31

Encore un bel exemple de mobilité sous l’étiquette « exigences de service » et qui bien sûre ne tient pas compte de la situation géographique de l’agent.
S’agit-il encore d’un effet de la RGPP voulue par le Gouvernement et qui fait bien des dégâts depuis 2007 ? Malheureusement, si tel est le cas elle en fera encore car la transposition de la réforme est en cours pour les fonctions publiques territoriales. Alors Chers élus à quand un texte législatif qui recrutera les fonctionnaires sans liens familiaux ? Aujourd’hui, je m’attends à tout même à l’impensable !!!! Alors citoyens français à quand les manifestations de masse pour réagir contre les dérives de ces réformes ????

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement