Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Politique de la ville

Le plan d’action sur la mobilité urbaine fait l’Arlésienne

Publié le 24/09/2009 • Par Euractiv.fr • dans : Europe

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

La Commission européenne n’a de cesse de retarder la publication d’un plan d’action visant à développer les transports propres en ville.

Le report du plan d’action sur la mobilité urbaine tient du comique de répétition. La Commission européenne diffère une fois de plus la publication des mesures qui devaient être présentées en décembre 2008, puis en janvier 2009, puis le 21 septembre, puis le 23… et finalement le 30 !
L’initiative parlementaire portée par l’ancien député européen Gilles Savary aura permis de bousculer les habitudes législatives, tout en incitant la Commission européenne à ne pas mettre le dossier sous le boisseau. «Le commissaire (aux Transports, NDLR) Antonio Tajani a été courageux de remettre le projet sur les rails», souligne Gilles Savary, car «on était face à un quasi-veto allemand», ajoute-t-il.

Du côté de la Commission européenne, on justifie le report en invoquant des contretemps d’agenda. En réalité, des blocages d’ordre politique demeurent : «M. Tajani doit tenir le crayon d’une main et l’effaceur de l’autre», ironise Gilles Savary. A l’heure où l’Union européenne «prétend avoir le leadership climatique en vue de Copenhague», renoncer au plan sur la mobilité urbaine serait un «très mauvais signal», conclut-il.

Thèmes abordés

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le plan d’action sur la mobilité urbaine fait l’Arlésienne

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement