STATUT

Congé maladie et épuisement des droits statutaires

Par et , rapporteur public, TA de Paris • Club : Club Techni.Cités
Sources : Technicités 

ValuaVitaly - Istock

Un agent doit effectuer une expertise médicale s'il conteste sa disponibilité d’office à l’issue de ses congés maladie et le fait qu’il serait définitivement inapte à toute fonction. Il ne peut préjuger d’une décision future défavorable pour refuser de s’y soumettre.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Un agent avait été placé en congé de longue maladie. Puis, par arrêté, il avait été placé en congé de longue durée de six mois. Son placement en congé de longue durée avait été prolongé par arrêtés jusqu’à épuisement, conduisant ainsi le maire de la commune à placer l’intéressé en disponibilité d’office pour raison de santé.

 

Des droits statutaires épuisés

Enfin, à l’issue de la période de disponibilité d’office et après épuisement de ses droits statutaires, la commune avait constaté la fin de sa période de disponibilité d’office et indiqué, sans prendre aucune autre décision, que les droits statutaires de l’intéressé étaient épuisés, rompant ainsi le lien qui l’unissait à son agent. L’agent faisait valoir que le cachet de la commune n’était pas apposé sur l’arrêté attaqué. Toutefois, l’arrêté, signé par l’adjointe déléguée au personnel, comportait, en en-tête, le logo de la ville de Salon-de-Provence. Le juge écarte donc le moyen.

Au fond, la requérante reconnaissait avoir refusé de se rendre à l’expertise destinée à apprécier si elle était apte à la reprise de ses fonctions, susceptible de bénéficier d’un reclassement ou inapte de façon absolue et définitive à l’exercice de toutes fonctions. Elle soutenait qu’elle avait un motif légitime de ne pas se rendre à la convocation de l’expert dès lors que celui-ci l’aurait certainement déclarée inapte de façon absolue et définitive. Toutefois, les craintes de l’intéressée quant à l’issue de l’expertise ne sauraient, selon le ...

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
Références
  • CAA de Marseille, 6 mai 2014, n° 13MA01204.
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Télétravail : les pièges à éviter

de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP