logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/319941/mutualisation-le-role-de-la-ville-centre-reste-preponderant/

INTERCOMMUNALITÉS
Mutualisation : le rôle de la ville-centre reste prépondérant
Pierre Cheminade | Actu experts finances | Infographies finances | Publié le 04/02/2015 | Mis à jour le 30/01/2015

73 % des communautés mutualisent au moins l’un de leurs services avec la ville-centre, plusieurs communes ou toutes les communes membres mais la place de la ville-centre reste prépondérante, notamment dans les zones urbaines. La mutualisation des services financiers et comptables reste balbutiante.

La mutualisation entre la communauté et la ville-centre reste prépondérante, en particulier en zone urbaines (métropoles, communautés urbaines, communautés d’agglomération) puisqu’elle atteint 81 % contre 47 % dans les communautés de communes, si l’on en croit les résultats de la dernière étude de l’ADCF sur le sujet(1). Cela s’explique notamment par le fait que 68 % des présidents d’intercommunalités urbaines sont également maires de la ville-centre. Une proportion qui tombe à 22 % dans les communautés de communes.

La mutualisation des services financiers reste anecdotique

En volume, la mutualisation avec la ville-centre concerne en moyenne 4,4 services. Un chiffre qui tombe à 1,7 si l’on prend en compte seulement les services partagés avec plusieurs communes. Les systèmes d’information, les marchés publics et l’instruction du droit du sol figurent sur le podium des services les plus mutualisés avec tout ou partie des communes.

En revanche, les services financiers sont assez peu ...

CHIFFRES CLES

4,4 : c'est le nombre moyen de services fonctionnels mutualisés entre une communauté et sa ville-centre (source : ADCF, ADGCF, Mairie-conseils).


POUR ALLER PLUS LOIN