logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/319854/police-municipale-reactions-syndicales-mitigees-apres-les-annonces-ministerielles/

PROTECTION
Police municipale : réactions syndicales mitigées après les annonces ministérielles
Emilie Lopes | A la Une prévention-sécurité | Actu experts prévention sécurité | Publié le 28/01/2015 | Mis à jour le 02/02/2015

Au lendemain de leur réunion avec le ministre de l'Intérieur et l'Association des maires de France, les syndicats de police municipale affichent des réactions mitigées. S’ils soulignent le volontarisme du ministre de l’Intérieur, tous regrettent qu’aucune décision d’urgence n’ait été prise.

Encore sous le choc des attentats contre Charlie Hebdo et de l’attaque terroriste qui a tué une de leurs collègues à Montrouge, les syndicats attendaient beaucoup de la réunion au ministère de l’Intérieur en présence du ministre, Bernard Cazeneuve, du président de l’Association des maires de France (AMF), François Baroin, et de Christian Estrosi, président de la commission consultative des polices municipales (CCPM), le 26 janvier.

Au lendemain de cette réunion exceptionnelle, les cinq syndicats représentatifs, CGT, CFDT, FO, Unsa et la FA-FPT ainsi que la CFTC Police municipale et le SNPM-CGC ont réagi de façon différenciée aux annonces communes faites par le ministère et l’AMF sur les conditions de travail et de protection des agents : aides au financement des gilets pare-balles, mise à la disposition des collectivités qui le souhaitent et dans le cadre juridique des armes opérationnelles dans la limite des stocks disponibles, subvention à hauteur de 30% pour l’acquisition des ...

POUR ALLER PLUS LOIN