Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Lecture publique

Centre national du livre : ce qui va changer pour les bibliothèques

Publié le 28/01/2015 • Par Hélène Girard • dans : Actu expert santé social, Actualité Culture, France

Le conseil d’administration de l’établissement public a adopté le 27 janvier 2015 une vaste réforme de ses dispositifs d’aides aux acteurs de la chaîne du livre. Pour ce qui est des bibliothèques, priorité sera donnée aux publics dits « empêchés ». Par ailleurs, le Centre national du livre s’est engagé dans une politique de conventionnement avec les régions et l’organisation de la Fête du livre « jeunesse ».

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Concentrer les crédits sur une cible prioritaire pour un effet maximal. Telle est, résumée, la logique adoptée par le Centre national du livre (CNL) pour sa politique en faveur des bibliothèques.
Cette enveloppe, maintenue à un million d’euros pour 2015, a été réorientée là où cette somme « suffit à faire un effet levier », argumente Vincent Monadé, le président de l’établissement public.

Droit à lire – En l’occurrence, priorité est désormais donnée aux publics dits « empêchés » : personnes hospitalisées, incarcérées, handicapées. Autant de catégories de population auprès desquelles interviennent de nombreuses bibliothèques, par le biais de partenariats avec les hôpitaux, l’administration pénitentiaire, les établissements et associations en charge du handicap.

« Ce n’est pas parce qu’on est malade, en prison, ou qu’on souffre d’un handicap que l’on perd son droit à lire », plaide Vincent Monadé.
A ces publics prioritaires, le CNL ajoute les habitants des communes rurales éloignées ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Références

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Moby, un programme CEE pour l'écomobilité scolaire

de ECO CO2

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Centre national du livre : ce qui va changer pour les bibliothèques

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement