Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Lutte contre l'exclusion

Pour le Sénat, la prise en charge civile des mineurs doit rester partagée entre la PJJ et les départements

Publié le 28/01/2015 • Par Pascal Weil • dans : Actu expert santé social, Actu experts prévention sécurité, France

Un rapport d’information du Sénat décrypte une enquête qu’il avait confiée à la Cour des comptes sur la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ). Se démarquant clairement des magistrats financiers, les sénateurs réfutent l’idée de confier la compétence exclusive de prise en charge civile des mineurs aux départements.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le débat sur la prise en charge civile des mineurs est relancé. C’est ce qu’il ressort d’un rapport d’information du Sénat, du 14 janvier, portant sur une enquête sur la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) confiée en novembre 2013 à la Cour des comptes.

L’abandon de cette mission par la PJJ en 2007 sous l’effet de la révision générale des politiques publiques (RGPP) avait rencontré un mouvement d’opposition des magistrats et des professionnels. Aujourd’hui, les magistrats financiers préconisent que les mesures d’assistance éducative relèvent exclusivement des départements.

Séparation stricte des compétences – La loi du 5 mars 2007 avait en effet acté le recentrage de la PJJ sur la prise en charge des mineurs délinquants, les mesures d’assistance éducative se voyant confiées aux services départementaux d’aide sociale à l’enfance (ASE). Cette réorientation s’était accompagnée parallèlement d’une baisse des effectifs de près de 6 % entre 2008 et 2012, a rappelé le Sénat.

Faisant valoir en particulier l’impossibilité pour la PJJ « de quantifier le risque de rupture de continuité dans l’enchainement entre un dispositif pénal et une mesure d’assistance éducative », les magistrats financiers invitent à « parachever le partage des compétences entre les départements, responsables de la protection judicaire civile hors mesures d’investigation, et la PJJ, en supprimant tout fondement juridique à son intervention en assistance éducative (hors investigation) et en adaptant en conséquence les textes régissant ses compétences ».

Principale divergence – Cette perspective « de séparer plus nettement les compétences de la PJJ de celles des conseils généraux » n’est pas du goût de la commission des finances du Sénat. « Votre rapporteur spécial n’est pas favorable à la spécialisation stricte proposée par la Cour des comptes, et souhaite que les mesures d’assistance éducative susceptibles de succéder à une mesure pénale, puissent être mises en œuvre par la PJJ, dans ...

Article réservé aux abonnés

Club Prévention-Sécurité, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Moby, un programme CEE pour l'écomobilité scolaire

de ECO CO2

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Pour le Sénat, la prise en charge civile des mineurs doit rester partagée entre la PJJ et les départements

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement