Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Intercommunalités

Baisse des dotations : le bloc communal pourrait résister

Publié le 28/01/2015 • Par Cédric Néau • dans : Actu experts finances, Infographies finances

GAZ17_finances
La Gazette
Une étude, présentée lors d’un colloque organisé par l’Assemblée des communautés de France (ADCF) en fin d’année dernière, indique qu’il n’y a pas de risque « de dégradation notable de l’équilibre et de la soutenabilité budgétaires du bloc communal à l’horizon 2020 ».

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Un pavé dans la mare ? Alors que nombre d’études convergent pour montrer le danger de la baisse des dotations sur l’investissement et sur l’équilibre financier des collectivités du bloc local, la prospective financière à l’horizon 2020 réalisée, entre autres, par Guy Gilbert, professeur émérite de l’école normale supérieure de Cachan, et Alain Guengant, directeur de recherche honoraire au CNRS, détonne.

Selon ce modèle, le bloc communal résisterait aux baisses des concours de l’Etat entre 2014 et 2017. Les investissements directs ne subiraient ainsi qu’une chute de 8,8 % entre 2014 et 2020, dont la plus grande part ne serait effective qu’après 2017, puisqu’ils ne reculeraient que de 3,75 % d’ici cette date.
Parallèlement, l’épargne brute, véritable indicateur de la santé financière des collectivités, ne baisserait quasiment pas durant toute la période étudiée et augmenterait même légèrement dès cette année.

Pas d’effet de ciseau ? – Enfin ...

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Baisse des dotations : le bloc communal pourrait résister

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement