Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sport et prévention

« Le mouvement d’éducation par le sport est un vrai terrain d’insertion des jeunes »

Publié le 28/01/2015 • Par Delphine Gerbeau • dans : Actu prévention sécurité, France

L'Agence pour l'éducation par le sport, remet le 28 janvier, à l'Assemblée nationale, ses prix à l'occasion de la 14ème édition du Concours "Fais-nous rêver – Fondation GDF". Son délégué général, Jean Philippe Acensi, revient sur les annonces du gouvernement en matière de prévention de la radicalisation. Selon lui, les acteurs de terrain ne sont pas écoutés.

Que pensez-vous des annonces de NajatVallaud- Belkacem, ministre de l’Education nationale, en ce qui concerne l’éducation  à la citoyenneté ?

Nous avons été reçus avec les associations d’éducation populaire par la ministre. mais j’ai l’impression que les mesures annoncées sont déconnectées de ce que vivent les acteurs de terrain, et de ce qu’ils ont proposé. On sait tous ce qu’il faut faire, des propositions on en a, mais nos préconisations ne sont jamais utilisées. Le secteur associatif devrait être un partenaire de réflexion, or les relations sont uniquement hiérarchiques avec l’Etat.

Quel peut-être selon vous le rôle du secteur sportif en matière de prévention des dérives radicales ?

Les politiques publiques autour du sport doivent se questionner à la lueur des problématiques des habitants : problématiques sociales, de santé. Aujourd’hui ces politiques sont beaucoup trop axées sur la compétition sportive, et touchent principalement des jeunes, et des garçons. Elles laissent de côté tout un pan de la population. Il leur  faut des indicateurs d’évaluation nouveaux, comme la diversité, le vivre-ensemble, la santé. Est-ce vraiment le rôle des collectivités territoriales de financer uniquement les pratiques compétitives, de donner des subventions à un club qui évolue en première division ?

Lire : Financement du sport professionnel : les collectivités territoriales appelées à réduire la voilure

Il faut aussi décloisonner les services des collectivités, réunir les agents autour d’un secteur solidaire et éducatif au sens large. Par exemple à Oyonnax (Ain), un club de foot s’est lancé dans un travail d’insertion par le sport, et met en place du coaching par les jeunes : on mélange là un ensemble de compétences diverses. Le mouvement d’éducation par le sport est un vrai terrain d’insertion des jeunes, il faut mieux le reconnaitre. Le sport vis-à-vis des ados est quand même le média numéro un.

N’y a-t-il pas un problème de formation de l’ensemble des acteurs ?

Plein de métiers dans les quartiers en difficultés ne fonctionnent plus : les animateurs ne sont pas assez formés pour faire face à certains comportements, la politique des grands frères est contre-productive.
En matière de prévention spécialisée, on manque d’évaluation : des dispositifs sont dépassés, ils ont besoin d’être réinventés. Il faut des gens mieux formés. Mais c’est aussi dans l’école que l’on doit mieux travailler : il faut mettre en place un ensemble d’outils dont le sport fait partie, pour ramener du lien avec les élèves en difficulté scolaire : tous les établissements scolaires de banlieue devraient avoir des dispositifs dédiés à cela. Il faut refaire confiance au terrain. L’école ne pourra plus rester longtemps hermétique au savoir être : il faut un plan d’expérimentation sans précédent. Il faut que les chefs d’établissement aient les moyens d’innover et d’expérimenter.

Cet article fait partie du Dossier

Quand les attentats bousculent les politiques de cohésion sociale

Sommaire du dossier

  1. Le logement aux premières loges du plan pour l’égalité et la citoyenneté
  2. Laïcité, éducation, ville : les acteurs locaux réagissent
  3. « Accélérons de toute urgence les réponses sociales » – Gilles Leproust, Ville et Banlieue
  4. Mixité sociale : la solution miracle qui cache les vrais enjeux
  5. « On érige entre « eux » et « nous » le mur qu’on cherche à abattre » – Thomas Kirszbaum
  6. Après les attentats, les élus locaux veulent infléchir la politique de la ville
  7. « Démunis », les professionnels souhaitent « redonner du sens » à la politique de la ville
  8. Comité interministériel à l’égalité et à la citoyenneté : que faut-il en attendre ?
  9. « Contre l’exclusion, mobilisons les politiques publiques et les énergies dans les quartiers ! » – Profession Banlieue
  10. Réussite éducative : les professionnels réagissent au plan gouvernemental
  11. «Les élus doivent avoir une approche nouvelle face à la radicalisation », Roger Vicot, président du FFSU
  12. Les éducateurs de rue promeuvent une «politique de prévention éducative et sociale de la radicalisation»
  13. France Médiation appelle à « une véritable politique de prévention sociale »
  14. « Le mouvement d’éducation par le sport est un vrai terrain d’insertion des jeunes »
  15. Après les hommages aux victimes du terrorisme, les quartiers populaires réclament un débat de fond
  16. Le territoire, « machine à trier les jeunes » ?
  17. Carte scolaire : « il faut sortir du découpage communal » et « impliquer le privé » – Marco Oberti, sociologue
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Le mouvement d’éducation par le sport est un vrai terrain d’insertion des jeunes »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement