Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Décryptage des lois de finances

III. Lois de finances 2015 : les mesures fiscales

Publié le 27/01/2015 • Par Auteur associé • dans : Actu experts finances

Le détail des dispositions relatives à la fiscalité locale issues de la loi de finances pour 2015, de la loi de finances rectificative pour 2014 et de la loi de programmation des finances publiques.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Christian Escallier, Céline Bacharan et Claire Verrier

Cabinet Michel Klopfer

Des impositions nouvelles

Majoration de la taxe d’habitation sur les résidences secondaires (art. 31 LFR 2014)

L’article 31 de la LFR permet d’instituer une majoration forfaitaire de 20 % de la part communale de la cotisation de taxe d’habitation due au titre des logements meublés non affectés à l’habitation principale (en fait les résidences secondaires). Cette marge de manœuvre offerte aux collectivités est avant tout associée à la problématique de « déblocage du logement » et vise les « zones tendues ». Il convient de rappeler que les résidences secondaires étaient jusqu’à présent soumises à une taxe d’habitation un peu plus forte que les résidences principales par deux moyens. Le premier, celui du régime des abattements – qui ne s’appliquent pas à elles -, et le second, celui du taux de prélèvement de l’Etat au titre des frais de dégrèvement, qui est supérieur sur ces locaux.

La mesure pourrait rapporter 150 millions d’euros. Elle vise les résidences secondaires de 1 151 ...

[100% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

III. Lois de finances 2015 : les mesures fiscales

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement