Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Assermentation d’un agent municipal

L’agent doit détenir l’arrêté du maire l’habilitant à effectuer des constats concernant des infractions en matière d’urbanisme

Publié le 10/02/2015 • Par Jean-Marc Joannès • dans : Réponses ministérielles, Réponses ministérielles prévention-sécurité

Afin d’être en mesure de constater des infractions en matière d’urbanisme, un agent municipal doit être commissionné par le maire et assermenté devant le tribunal d’instance. Ainsi, le maire doit prendre un arrêté habilitant l’agent à dresser des procès-verbaux sur le territoire de la commune dans ce domaine. Cet acte a une portée individuelle et non réglementaire. En outre, l’agent municipal doit être porteur de la commission au moment de l’accomplissement de la mission (art R. 160-3, C. Urba).

Il doit donc détenir l’arrêté du maire l’habilitant à effectuer des constats concernant des infractions en matière d’urbanisme. Par ailleurs, s’agissant d’une décision individuelle, l’arrêté doit être notifié à l’intéressé pour devenir exécutoire.

En matière d’infractions à la législation relative à l’urbanisme, le maire agit au nom de l’État (CAA Douai, n° 98DA12149, 24 octobre 2001). Par conséquent, l’arrêté du maire commissionnant un agent dans ce domaine ne s’inscrit pas dans le cadre du contrôle de légalité et n’est pas, à ce titre, soumis à une obligation de transmission au représentant de l’État dans le département. Enfin, la décision du maire peut faire l’objet d’un recours hiérarchique adressé au préfet, autorité de tutelle en cette matière.

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’agent doit détenir l’arrêté du maire l’habilitant à effectuer des constats concernant des infractions en matière d’urbanisme

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement