Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Optimiser la dépense publique

Montélimar agglomération raisonne en coûts de revient

Publié le 20/01/2015 • Par Fabienne Proux • dans : Actu experts finances, Bonnes pratiques finances

Fotolia_55035188_XS
Fotolia
Depuis 2014, la communauté d’agglomération Montélimar agglomération (Drôme) a mis en œuvre une organisation transversale de ses services et de nouveaux outils pour adapter le fonctionnement de l’EPCI à son projet de territoire, mais aussi optimiser la gestion des dépenses et des recettes. Une des clés consiste à déterminer les coûts de revient de chaque politique publique et prévoir ceux des nouveaux projets.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Investissements : faire mieux avec moins

Si l’adoption d’un nouveau modèle par Montélimar agglomération (35 000 hab., Drôme) n’est pas directement liée aux contraintes budgétaires consécutives notamment à la baisse des concours financiers de l’Etat, elle n’y est pas totalement étrangère, sachant que l’établissement s’est fixé comme priorité « la relance par l’investissement » tout en bâtissant ses cinq prochains budgets avec des baisses à minima de 1% des dépenses de fonctionnement.

« Le projet consiste à se constituer en équipe projet pour élaborer et porter un discours unique et cohérent de l’agglomération sur les secteurs impactés en particulier par le futur Scot, à savoir l’économie, le logement, les déplacements, les équipements collectifs, l’agriculture, l’environnement, le vivre ensemble… », explique Christian Debiève, directeur général des services (DGS) de Montélimar agglomération.

Mesurer l’impact financier de chaque investissement – Désormais, chaque chef de projet (et non plus service) gère l’ensemble des ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Montélimar agglomération raisonne en coûts de revient

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement