Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Lutte contre l’exclusion

Pauvreté : le bilan mitigé du plan pluriannuel

Publié le 20/01/2015 • Par Sophie Le Gall • dans : A la une, Actu expert santé social, France

pauvrete-exclusion-une
Flicr by CC Klovovi
Adopté le 21 janvier 2013, le Plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale devrait produire ses premiers effets. Mais, en deux ans, les obstacles se sont accumulés, de l’absence de reprise économique aux incertitudes liées à la réforme territoriale à venir.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La crise actuelle de l’hébergement d’urgence alarme. Le plan pluriannuel lancé le 21 janvier 2013 n’aurait-il donc pas réussi à mettre un terme à la « gestion au thermomètre » ? Il n’y aurait donc aucun progrès sur le front de la lutte contre la pauvreté ? Le bilan de ces deux ans d’action, qui doit faire l’objet d’un rapport de François Chérèque, inspecteur général des affaires sociales, attendu pour fin janvier, semble effectivement bien en deçà des besoins.

La conférence contre la pauvreté, initialement prévue dans le plan pour 2015, qui aurait pu se tenir à l’occasion de ce second anniversaire, n’a pas été confirmée et pourrait être remplacée par une rencontre entre le Premier ministre et les associations de solidarité.

Embûches – « Il y a du positif », estime néanmoins Roland Giraud, président de l’Association nationale des directeurs d’action sociale et de santé des départements et des métropoles, notant « un vrai changement de regard sur les personnes précaires ».
La ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec les dossiers

2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Pauvreté : le bilan mitigé du plan pluriannuel

Votre e-mail ne sera pas publié

Pad

21/01/2015 09h56

Un quatrième axe devrait être inscrit, et il n’est pas des moindres : la simplification administrative. Car plus on est dans la difficulté, plus on rencontre de difficultés. Je cite deux exemples : il m’a fallu 16 mois pour obtenir mes droits à la CMU-C nécessitant de remonter mes difficultés jusqu’au niveau national ; en ce moment, j’en suis à trois mois pour obtenir une carte Navogo valide de la part de Solidarité Transport (trop d’intercoluteurs qui n’ont pas de vision transversale).

serge de semisens

21/01/2015 09h55

Oui la pauvreté gagne jours après jours bien des couches sociales ! Le pire est que nous avons aujourd’hui une catégorie grandissante de pauvres qui sont des travailleurs au smic précarisés années après années qui eux ont un emploi mais n’ arrive plus à joindre les deux bouts tant la vie est horriblement chère ( loyer , chauffage , carburant , assurances ,alimentation , soins …etc etc…) bref une vie ou
l’ on ne fait que compter l’ argent qu’il nous reste sur notre compte en banque souvent à découvert le 15 du mois .La vie ce n’ est pas ça , on devrait en attendre autre chose !
Oui la pauvreté gagne même les travailleurs qui ne s’en sortent plus , cette situation s’ aggrave depuis des années , la crise aura finie par mettre à genoux cette frange de la population , alors tous les autres Français ou pas , les sans travail , les sans papiers aussi sur notre sol , la vie est devenu pour eux un enfer .
Que pouvons -nous souhaiter pour 2015 , et bien tout simplement beaucoup moins de pauvreté et surtout que 2015 soit le signe du redressement de notre PAYS , c’est ce

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement