logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/31467/grand-paris-nicolas-sarkozy-remet-la-gouvernance-sur-le-tapis/

GRAND-PARIS
Grand Paris Nicolas Sarkozy remet la gouvernance sur le tapis
Jean-Baptiste Forray | Régions | Publié le 02/03/2010

Le chef de l’Etat a accordé un entretien, par écrit, à la revue « Architecture d’aujourd’hui » publié ce 2 mars. Voici les principaux extraits de cette interview-fleuve au cours de laquelle Nicolas Sarkozy relance le débat sur la gouvernance qu’il avait pourtant écarté dans son discours devant la Cité du patrimoine et de l’architecture, le 29 avril 2009.

Périmètre resserré

On voit assez bien les contours de cette métropole. Elle relie et intègre les deux aéroports de Roissy et d’Orly, elle s’étend jusqu’aux villes nouvelles, jusqu’à la forêt de Saint-Germain-en Laye, jusqu’au plateau de Saclay.

Un seul cœur

Il y a ceux qui croient encore au « radioconcentrique », ceux qui pensent « multipolaire », ceux qui défendent le polycentrisme. J’ai plutôt tendance à penser que le petit Paris historique sera pour longtemps le cœur de la capitale. Il faut éviter que se développe un « syndrome de Venise », qui ferait de Paris-centre un musée à ciel ouvert, envahi par les touristes mais déserté par ses habitants et ses entreprises, une sorte de cœur de pierre, magnifique mais fossile.

«Redistribuer les richesses»

Je pense qu’un jour, on ne parlera plus du Grand Paris. On parlera de Paris (…). Il faut prendre aujourd’hui la question des banlieues à bras-le-corps. Il faut les intégrer comme jadis Paris a intégré les faubourgs, il faut redistribuer les richesses.

«Assemblée métropolitaine»

De plus en plus de maires rejoignent Paris Métropole et je m’en réjouis. Paris Métropole pourrait préfigurer une future assemblée métropolitaine ? Car, il faudra bien à terme aboutir à une entité métropolitaine, comme c’est le cas du Grand Londres.

Annonces en avril

J’ai déjà évoqué certains projets le 29 avril dernier, j’en annoncerai d’autres lors de l’inauguration officielle de l’Atelier international du Grand Paris, qui aura lieu conjointement avec les maire de Paris et les autres collectivités publiques concernées, au début du mois d’avril (…). La loi sur le Grand Paris en cours de discussion au Parlement n’épuise pas la question du Grand Paris ! Elle fournit des outils permettant de traiter rapidement les problèmes les plus urgents, ceux des transports en particulier.