Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Entretien

Politique de la ville : Myriam El Khomri dresse un premier bilan de la réforme

Publié le 12/01/2015 • Par Delphine Gerbeau Hervé Jouanneau • dans : A la une, Actu expert santé social, Actu prévention sécurité, France

MyriamElKhomri
H. Hamon / MJVS
Après la publication de la nouvelle géographie prioritaire, la secrétaire d'Etat chargée de la politique de la ville, Myriam El Khomri, estime que "la réforme a commencé à porter ses fruits" et que "tous les partenaires sont en état de marche".

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La réforme de la politique de la ville, engagée en 2012, vient de franchir un palier décisif avec la publication, au Journal officiel du 31 décembre 2014, de la nouvelle liste des quartiers prioritaires, en remplacement de tous les zonages existants (zones urbaines sensibles, quartiers CUCS, ZRU, etc.). Quel est l’enjeu de cette nouvelle géographie prioritaire ?

La nouvelle géographie prioritaire, initiée par mes prédécesseurs François Lamy et Najat Vallaud-Belkacem, fait passer le nombre de quartiers prioritaires de 2500 à 1500, dont 1300 en métropole et 200 en Outre-mer. Elle concerne désormais plus de 5 millions de citoyens.

L’ambition n’est pas de faire des économies, comme je l’entends parfois, car les moyens d’action de la politique de la ville sont sanctuarisés pour 2015-2017, mais bien de concentrer les moyens là où les besoins sont les plus importants. Notre objectif est de rassembler l’ensemble des services publics, élus locaux, professionnels, partenaires autour des projets ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Réforme de la protection sociale complémentaire, êtes-vous prêts ?

de Rédaction de la Lettre du cadre territorial en partenariat avec la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Politique de la ville : Myriam El Khomri dresse un premier bilan de la réforme

Votre e-mail ne sera pas publié

cartaut.moissy

13/01/2015 02h25

je m’inscrit dans la participation des habitants pour ma commune éligible à ce nouveau dispositif. Toutefois je me demande comment l’avis des habitants va être sérieusement pris en compte sur les projets alors que les conseils citoyens vont se mettre en place lentement, et n’auront pas le temps matériel pour donner leur avis sur les projets.
de ce fait ne s’agit-il pas seulement d’un habillage alors que tout est déjà prêt à être déposé pour les signatures des contrats de ville.
Quand même, pour une bonne prise en compte des besoins des habitants, il faut s’y prendre bien avant, il faut s’y prendre comme pour tout projet au niveau de la définition des besoins. Après c’est trop tard les projets sont ficelés, étudiés techniquement, administrativement et financièrement. Comment alors intervenir pour leur éventuelle remise en cause, qui au passage fragiliserait leur financement généreux, sans culpabiliser.
Le chemin de la démocratie participative et de la citoyenneté sera encore long et je ne suis pas sur que ce qui se met en place sera de nature à la favoriser.

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement