Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Emploi

École de la deuxième chance et Epide fournissent des réponses au chômage des jeunes

Publié le 09/09/2016 • Par Stéphane Menu • dans : A la Une santé social, Dossier Santé Social

Partant d’un constat que ''les jeunes des quartiers prioritaires de la politique de la ville sont presque trois fois plus touchés par le chômage que les jeunes des quartiers environnants'', le Commissariat général à l’égalité des territoires assure que les écoles de la deuxième chance et les établissements publics d’insertion pour l’emploi ''fournissent des réponses particulièrement adaptées au profil des jeunes les plus en difficulté, en leur proposant un accompagnement à l’insertion sociale et professionnelle''. Et invite le gouvernement à les renforcer.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les établissements publics d’insertion pour l’emploi (Epide) et les écoles de la deuxième chance (E2C) accueillent des jeunes adultes de 18 à 25 ans, « peu ou pas diplômés, souvent décrocheurs, très éloignés de l’emploi avec, pour objectif final, une sortie vers l’emploi ou une formation qualifiante, à l’issue d’un parcours de l’ordre de six à sept mois ». Les deux dispositifs présentent des convergences.

Créées en 1996, les E2C comptent aujourd’hui 110 sites déployés sur 51 départements en métropole et 4 territoires ultramarins ; ils accueillent 15 000 jeunes par an.

Plus récemment (2005), les Epide disposent de 18 centres répartis sur 11 des nouvelles régions, recevant annuellement 3 000 jeunes. Mais si les jeunes des E2C sont généralement orientés par les missions locales ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article

Sur le même sujet

    • « Epide et E2C : accompagner les jeunes décrocheurs des quartiers prioritaires vers la formation et l’emploi », CGET, août 2016.
Prochain Webinaire

CLUB FINANCE - Projet de loi de finance 2023 : ce qui attend les collectivités

de La Gazette des communes en partenariat avec la Caisse d’Epargne et KPMG

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

École de la deuxième chance et Epide fournissent des réponses au chômage des jeunes

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement