Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Europe
  • La Commission approuve le financement public du projet de réseau de très haut débit dans le 92

Technologies de l'Information et de la Communication

La Commission approuve le financement public du projet de réseau de très haut débit dans le 92

Publié le 01/10/2009 • Par Euractiv.fr • dans : Europe

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La Commission européenne a décidé que le co-financement départemental d’une infrastructure de très haut débit ne constituait pas une aide d’Etat de la part des Hauts-de-Seine.

La mise en oeuvre d’un réseau public de très haut débit couvrant tout le département des Hauts-de-Seine est un service d’intérêt économique général, a conclu la Commission européenne dans une décision du 30 septembre 2009. Le co-financement du projet par la collectivité locale ne constitue donc pas une aide d’Etat prohibée par les règles communautaires de la concurrence.
La Commission a examiné et validé l’affectation des 59 millions d’euros déboursés par les Hauts-de-Seine. Les lignes directrices publiées par l’exécutif européen le 17 septembre 2009 établissent les conditions de respect de la concurrence dans le secteur des réseaux de communication de très haut débit. Le plan du département francilien obéit à ces conditions car il couvre des zones rentables mais aussi des zones dites non rentables pour la construction de telles infrastructures.

L’opération respecte également les quatre critères définis par l’arrêt Altmark de la Cour de justice des communautés européennes (CJCE) en 2003.
Le projet garantira «à tous les opérateurs tiers un accès effectif et non discriminatoire», souligne Neelie Kroes, commissaire à la concurrence. L’avantage en termes de valorisation du territoire pourrait aussi inspirer les collectivités avoisinantes.
La couverture très haut débit est «un des facteurs de localisation des entreprises», note en effet Patrick Vuitton, directeur général de l’association des villes et collectivités pour les communications électroniques et l’audiovisuel (Avicca).

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La Commission approuve le financement public du projet de réseau de très haut débit dans le 92

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement