Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Ressources humaines

Réorganisation de grande ampleur pour la Métropole Européenne de Lille

Publié le 06/01/2015 • Par Alix de Vogüé • dans : Régions, Toute l'actu RH

Changement de présidence et nouveau statut de métropole européenne débouchent sur un nouvel organigramme à la MEL (2 700 agents). 38 postes de direction sur un peu plus d’une cinquantaine sont ouverts à la vacance. La CGT, majoritaire, dénonce une réorganisation « à marche forcée ».

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Elu président de Lille Métropole en avril 2014, Damien Castelain a publié, le 19 décembre, l’arrêté nommant les nouveaux directeurs généraux adjoints de la Métropole Européenne de Lille (MEL). Le DGS, Bruno Cassette, a recruté à l’extérieur le DGA Finances Romain Roguet et le DGA Développement territoriaux et sociaux Jean-Pierre Guffroy, tandis que les autres DGA sont issus de LMCU.

Parallèlement, 13 directeurs ont été confirmés dans ce nouvel organigramme. Mais ceux dont les directions ont disparu ou ont changé de périmètre, doivent se positionner pour le 8 janvier sur les postes ouverts.

Au total,38 postes de directeurs, directeurs adjoints ou chefs de mission soumis à la vacance ont été publiés sur la bourse interne:10 à 15 font l’objet d’un recrutement externe et les autres seront pourvus en interne. Les premiers entretiens démarrent le 19 janvier. Tout doit être bouclé pour avril.

Pour mener à bien cette opération, la MEL a confié cet automne les recrutements externes à des cabinets spécialisés et, compte tenu de l’importance du remaniement interne, se dote d’un AMO pour l’assister pour les tests et participer aux jurys : « Nous voulons bénéficier de cette assistance pour mieux apprécier les qualités managériales à côté de l’expertise technique et apporter une garantie d’équité aux jurys » explique Bruno Cassette.

« Des cadres en concurrence sur leurs propres postes »

« Avec un nouveau projet communautaire on rebat les cartes c’est normal », affirme Jean-Louis Frémaux, vice président ressources humaines de la MEL soucieux de banaliser le processus en cours : « Dix-huit mois après l’arrivée de Martine Aubry en 2009, 650 agents avaient fait une mobilité interne ».

« A cette époque LMCU était dans une logique de mobilité volontaire, on avait l’assurance de garder son poste. Aujourd’hui c’est différent. Cette réorganisation, pilotée du haut se fait à marche forcée. Ce sont des méthodes extrêmement anxiogènes. Des cadres sont mis en concurrence sur leurs propres postes. Il y aura une compétition entre nous et avec l’extérieur puisque tout le monde va se ruer sur la métropole, l’échelon territorial vraiment confirmé. Certains, qui ne seront pas retenus, vont se trouver en chômage technique », dénoncent Sébastien Polveche et Frédéric Parisot élus CGT, première organisation syndicale de la MEL qui, comme les autres syndicats, a rejeté l’organigramme lors du CTP du 1er décembre. « Pour les niveaux inférieurs, on est dans l’incertitude la plus totale », ajoutent-ils.

Une direction recherche et développement

L’organigramme de la MEL compte parmi ses nouveautés la création d’un secrétariat général qui centralise des tâches autrefois réparties entre les DGA. Une direction « recherche et développement » est mise en place, « pour donner du contenu à notre nouveau statut de métropole, réfléchir à ce qui va être notre ADN et rendre plus efficace notre fonctionnement interne en proposant des adaptations », précise Bruno Cassette.

Le pôle « planification stratégique et gouvernance », chargé des relations avec les communes, est recomposé en intégrant une cellule « attractivités et coopérations internationales » : « Nous voulons une meilleure équipe projet », souligne encore le directeur général des services. Il pilote aussi le système d’information géographique, appelé à être « un outil partagé, mutualisé et interactif avec les communes », selon Jean-Louis Frémaux.

Le développement économique, priorité du mandat, est recomposé en intégrant une cellule « attractivités et coopérations internationales ».

Pour l’heure, seules 25 personnes (issues du Gip LMRU ou du syndicat mixte gens du voyage) rejoignent les effectifs communautaires du fait de la loi Maptam.

Le pôle « développement territorial » est appelé à absorber les futurs transferts de compétence notamment en matière de tourisme (110 personnes travaillent dans les différents offices municipaux) ou de politique sociale.

Régions

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Moby, un programme CEE pour l'écomobilité scolaire

de ECO CO2

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Réorganisation de grande ampleur pour la Métropole Européenne de Lille

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement