Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Gestion locale

Paca. Polémiques autour d’un terrain pour des Rroms à Marseille

Publié le 02/10/2009 • Par Olivier Berthelin • dans : Régions

En projetant d’installer d’ici la fin de l’année dans le XVe arrondissement de Marseille un dispositif d’insertion pour 150 des 3000 Rroms recensés sur l’agglomération, la préfecture des Bouches-du-Rhône déclenche l’insatisfaction générale, y compris des Rroms eux-mêmes.

«Tant que les obstacles à l’accès au travail ne sont pas levés, ces dispositifs font plus de mal que bien, même pour les quelques personnes qui en bénéficient sans véritables perspectives à l’issue de l’opération», déplore Saimir Mile, président de La Voix des Rroms, dénonçant l’hypocrisie des différents acteurs.
«Vivant moins mal dans des bidonvilles en France qu’en Roumanie ou en Bulgarie, ces familles qui subissent dans les pays d’origine des discriminations que ne peuvent compenser les aides aux retours dits volontaires, reviennent et fournissent aux préfectures des gisements renouvelables de personnes susceptibles d’alimenter les chiffres de reconduites à la frontière. D’un autre côté, les services de l’Etat satisfont les demandes d’organismes spécialisés dans l’insertion des Rroms qui bénéficient de moyens substantiels pour des opérations limitées, non seulement quant au nombre de bénéficiaires, mais aussi quant à leurs effets», remarque l’association qui dénonce «l’ethnicisation» d’un problème social bien plus vaste.

Préfecture ferme
De son côté Samia Ghali, sénatrice Maire (PS) du 8e secteur s’oppose farouchement à ce projet. «On a déjà beaucoup de problèmes liés aux cités et aux misères sociales. Or les Rroms sont une population en grosse difficulté et ce n’est pas arranger les choses que de les enclaver encore», déclare l’élue qui, avec le comité d’intérêt du quartier, dénonce le choix du site coincé entre une autoroute et des cités.
«Pour l’instant nous n’avons que ce terrain. Nous sommes déterminés, nous voulons agir et nous agirons», a déclaré Christophe Reynaud, secrétaire général adjoint de la préfecture qui précise que ce projet a été élaboré avec l’accord de collectivités locales et d’associations.

A ceux qui critiquent le principe d’une sélection entre les familles, et s’inquiètent de ce que deviendront ceux qui ne sont pas choisis, il oppose le discours de la fermeté : «La liberté de circuler est une chose, celle de s’établir en est une autre, toutes les personnes ici ne peuvent pas rester et peuvent bénéficier d’aides aux retours volontaire.»

Prochain Webinaire

Protection sociale complémentaire : que change l’ordonnance pour les agents et les collectivités ?

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Paca. Polémiques autour d’un terrain pour des Rroms à Marseille

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement