CHANGEMENT CLIMATIQUE

Littoraux : passer de la gestion de crise à l’anticipation

Par • Club : Club Techni.Cités

CC by SA 3.0 VI.. Cult..

Anticiper l’élévation du niveau de la mer, l’érosion accélérée, le recul du trait de côte : c’est l’objectif du partenariat franco-anglais sur les « Littoraux et changements côtiers », engagé en 2011. Un séminaire de restitution des travaux du projet LiCCo s’est tenu le 10 décembre, à Paris.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Pour affronter les impacts du changement climatique, les Normands se sont alliés avec leurs voisins d’Outre-Manche dans le cadre de LiCCo «  Littoraux et changements côtiers  » (Living with a changing coast). Lancé en 2011, ce projet Interreg, arrivé à son terme en septembre 2014, a fait l’objet d’un séminaire de restitution le 10 décembre à Paris.

Comme un écho local à la 20ème Conférence annuelle des parties signataires de la convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 20) organisée à Lima, au Pérou, du 1er au 12 décembre.

Anticipation impérative

« Trois choix se présentent à nous quand on se place dans une démarche prospective à l’horizon 2025 et 2050, a souligné Odile Gauthier, directrice du Conservatoire du littoral : résister, subir ou anticiper ».

En réalité, il n’y pas d’autre option pour les territoires que d’anticiper l’élévation du niveau de la mer, l’érosion accélérée, le recul du trait de côte et autres évolutions liées au changement climatique. Dans cette optique, le Conservatoire du littoral, côté français, et l’Environment Agency, côté britannique, ont monté, avec le soutien de l’Agence de l’eau Seine-Normandie, le projet Licco qui concerne sept « sites ateliers » (1), dont cinq en France, choisis pour leur diversité de contexte et d’enjeux.

Vingt ans d’avance méthodologique britannique

Première réalisation concrète : un socle commun scientifique a été élaboré à une échelle spatiale très locale, celle des cinq sites pilote normands. Il s’agissait de :

  • comprendre le fonctionnement des écosystèmes côtiers,
  • mieux connaître les usages littoraux et les attentes sociales,
  • identifier les enjeux de la gestion des milieux aquatiques.

Dans un deuxième temps, des ateliers de restitution ont été organisés à destination des acteurs locaux : élus, usagers du littoral et Associations Syndicales Autorisées (de propriétaires de terrains agricoles ainsi que de gestionnaires d’ouvrages de défense contre la mer).

« Pour ces deux actions, nous avons capitalisé sur l’expérience britannique, relate Julie Pagny, chef de projet LiCCo – France au sein du Conservatoire du littoral en Normandie. Alors que nous sommes encore dans une logique de gestion de crise, les Anglais, eux, ont vingt ans d’avance sur nous. Nous avons ainsi utilisé leur méthodologie pluridisciplinaire, qui comprend une approche historique et sociologique ».

Un sujet anxiogène dans l’Hexagone

L’appropriation du sujet par la société civile étant moins avancée sur les rives sud de la Manche, la France a choisi de ne pas communiquer en direction du grand public dans l’immédiat, contrairement à la Grande-Bretagne. « Nous ne sommes pas prêts. Le sujet est encore ici trop anxiogène », observe Julie Pagny.

Dès 1993, l’Environment Agency a commencé à évaluer les risques d’érosion et d’inondation sur le littoral. Les 6 000 kilomètres de côtes de l’Angleterre et du Pays de Galles sont soumis à des schémas de gestion de trait de côte (Shoreline management plans), sorte de feuille de route de gestion durable destinée aux autorités locales pour 2050 et 2100.

Nature, défense, déplacement

Troisième et ...

Article réservé aux abonnés

Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Neuf ou réhabilitation, concevez l’école de demain

    Chaque nouveau mandat est l’occasion, notamment, de repenser le projet de la collectivité en matière de bâti scolaire, un « patrimoine » en pleine évolution et liée aux nouvelles pratiques pédagogiques. Comment appréhender l’ensemble de la problématique ...

  • Amish – Pollution – Vélo – Urbanisme… toute l’actu de la semaine

    Retrouvez l'essentiel de l'actualité du 12 au 18 septembre sur les thématiques qui concernent les ingénieurs et les techniciens des collectivités territoriales : environnement, déchets, transports... ...

  • Habitat indigne : l’ordonnance enfin publiée

    Longtemps attendue, l’ordonnance relative à l’harmonisation et à la simplification des polices des immeubles, locaux et installations, entrant principalement dans le cadre de la lutte contre l’habitat indigne, a été publiée ce matin au Journal Officiel ...

  • Votre actu juridique du 11 au 17 septembre 2020

    Notre sélection de textes officiels, jurisprudences et réponses ministérielles intéressant les cadres de la filière technique, publiés par le Club Techni.Cités et sur Lagazette.fr entre le 11 et le 17 septembre 2020. ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP