Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Social

Rhône-Alpes. Fin de la grève aux TCL et reprise du travail le 5 octobre

Publié le 02/10/2009 • Par Claude Ferrero • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les transports en commun lyonnais devraient circuler normalement le 5 octobre après l’annonce de la fin de la grève décidée tôt ce matin par quelque deux cents grévistes.

L’intersyndicale, qui avait déposé un préavis de grève reconductible jusqu’au 1er janvier 2010, a donc préféré arrêter un mouvement qui aura duré 11 jours et suivi, selon les jours et les lignes, par 20 à 30% du personnel.
Face au mécontentement croissant de la clientèle, les grévistes semblent vouloir adopter une nouvelle stratégie. Ils devraient lancer des actions lors d’événements «où aiment parader les élus», comme l’indiquait un porte-parole CGT le 1er octobre. A Lyon, tout le monde pense au 8 décembre, «la fête des Lumières», très prisée par les élus mais aussi par les quelque trois millions de visiteurs dans les rues pendant quatre jours.

Les grévistes sont particulièrement remontés contre Bernard Rivalta, président du Sytral, et Gérard Collomb, président du Grand Lyon, qui ont évoqué les salaires perçus par les salariés des TCL (Keolis Lyon), soit «1.600 euros nets».
C’était une première de la part du maire de Lyon, agacé par la durée annoncée du conflit, et qui s’était exprimé en conseil municipal : «je n’ai pas l’impression que ce soit toujours les salariés des TCL qui soient les plus défavorisés dans la para-fonction publique territoriale, quand je regarde la ville de Lyon, la Communauté urbaine, et les autres mairies», a souligné le maire de Lyon en appelant «à la responsabilité des organisations syndicales».
Le 2 octobre, l’intersyndicale a annoncé qu’elle ne signerait pas les nouveaux accords d’entreprises prévus le 23 octobre et elle demande la nomination d’un médiateur par le préfet du Rhône.

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Rhône-Alpes. Fin de la grève aux TCL et reprise du travail le 5 octobre

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement